Commune d’Avrankou : Un homme enceinte une élève en 5è, âgée de 16 ans, la nièce à sa femme

Actualités

(Arrêté et placé en garde à vue, il sera présenté au Procureur de la république mardi)

Une adolescente de 16 ans en classe de 5ème, porte actuellement une grossesse dont l’auteur est le  mari de sa tante. Cela se passe dans la localité de Gbozoumè, Agbodjèdo, commune d’Avrankou dans le département de l’Ouémé. Les faits.

L’adolescente vit chez sa tante maternelle depuis la classe de CM1. Elle fait cette année la 5ème. C’est pendant les vacances dernières passées auprès de ses géniteurs que juste après son retour au village, des voisins ont attiré l’attention de son papa et sa maman sur l’état de leur fille. Brigitte ne savait même pas qu’elle portait une grossesse de plusieurs mois. Elle sait une chose qu’elle raconte, le mari de sa tante maternelle avec qui elle vit depuis la classe de CM1 couche avec elle, chaque mois, et ceci depuis qu’elle a treize (13) ans, peu de semaines après que l’adolescente a rejoint sa tante maternelle pour poursuivre les études au cours primaire.

Selon le récit de l’adolescente en classe de 5è, la première fois que le mari de sa tante a couché avec elle, son bourreau a commandé quelque chose à sa femme et a profité de l’absence de celle-ci pour tire la fille dans sa chambre et la violer. Après l’acte, la fille fait savoir que du sang a coulé et  taché son pagne sur lequel le mari de sa tante l’a posée pour abuser d’elle. « J’étais assise au salon. Il m’a tirée et m’a amenée dans la chambre en absence de ses enfants. Il a déchiré mes habits et m’a violée. Quand je voulais crier, il m’a empêchée. J’ai coulé du sang. Il m’a dit de me cacher pour laver mon pagne tacheté de sang. Après m’avoir violé, il a sorti une amulette attaché avec un tissu de couleurs blanche, rouge et noir. Il m’a mis en garde de ne jamais dire ce qui s’est passé à quiconque. Et que le jour où je vais en parler, je vais mourir », raconte la fille dans un audio publié dans les réseaux sociaux par Les murs ont des oreilles » de Irenée S. Dazan.

Après ce premier acte, le mari de la tante maternelle à la fille n’a de cesse couché avec la nièce de sa femme, sa nouvelle proie. Et pour faire l’acte, la fille raconte le stratagème du mari de sa tante maternelle « Il (mari de sa tante, ndlr) crée une histoire pour sortir ma tante de la chambre la nuit et me force à coucher avec lui. La première fois, ma tante a commencé par vendre de la friperie. Elle n’avait pas informé son mari. Et pour cette cause, celui-ci l’a fait sortir de la chambre avec ses bagages. Ma tante est allée se coucher sous la véranda ».

Après ce premier acte, son bourreau l’a prise comme son objet sexuel. « Après la première fois, pour coucher avec moi la nuit, il crée un désordre vers 00 heure dans la chambre et renvoie ma tante qui va dormir au dehors sous la véranda. Son mari ferme la porte, éteint la lumière, me tire dans sa chambre à coucher et couche avec moi. Quand je veux crier, il me serre la gorge “, confie la fille.

Cela n’a pas été facile avant que l’adolescente en classe de cinquième n’en parle à ses parents dont les voisins ont attiré l’attention sur l’état de leur fille. « Elle a d’abord nié mais a finalement dire la vérité quand je lui ai dit que si elle ne disait pas la vérité elle allait mourir et j’allais donner son prénom à la fille qu’elle allait mettre au monde », raconte le géniteur de l’adolescente. Une fois le pot au rose découvert, les parents ont invité le mari à la tante de leur fille. Ferrailleur de profession, celui-ci n’a pas répondu à l’appel des parents de l’adolescente qu’il a enceinté. Ils ont alors porté plainte au commissariat. La police a alors mis aux arrêts le ferrailleur Djossou. Selon nos informations, il sera présenté devant le procureur mardi prochain.

A.C.C.

(Ndlr:  Photo archives)