Pascal Essou préside un nouveau groupe parlementaire

Politique

Un autre groupe parlementaire vient de voir le jour à l’Assemblée nationale. Ce groupe parlementaire est dénommé « République Dynamique Nouvelle-Cohésion et Action ». Il est présidé par l’honorable Pascal Essou.

Ce groupe parlementaire, selon son président est né “afin de faire remonter et défendre les préoccupations légitimes et fortes des populations béninoises qui nous ont investis de leur confiance par leur vote”. Pour ce faire, le groupe parlementaire « République Dynamique Nouvelle-Cohésion et Action » entend agir en tout temps et en tout lieu, ici et partout dans la cohésion, dans une nouvelle dynamique, celle de fédérer toutes les énergies pour réaliser l’idéal commun de développement, d’harmonie sociale, de paix et de sécurité.

Aussi, ce groupe parlementaire s’engage à travailler ensemble avec toutes les sensibilités politiques ici au parlement et au plan national qui partagent les mêmes principes, valeurs aspirations et idéaux que nous. De plus, les membres de ce groupe parlementaire sont déterminés à œuvrer pour le vote des lois susceptibles de soustraire les populations à l’extrême pauvreté, la précarité grandissante et la peur que demain sera pire qu’aujourd’hui. Lire la déclaration de constitution de ce groupe parlementaire

Déclaration de création du Groupe parlementaire « République Dynamique Nouvelle-Cohésion et Action »

Monsieur le Président de l’Assemblée nationale,
Messieurs les Présidents des Groupes parlementaires,
Madame et Messieurs les Présidents des Commissions,
Mesdames et Messieurs les Députés,
Je ressens un immense plaisir et une fierté légitime de m’adresser à vous aujourd’hui pour accomplir une formalité fort simple mais combien chargée de sens, celle d’annoncer la création d’un nouveau groupe parlementaire. Cet acte qui entre dans le fonctionnement normal du parlement remonte à la genèse de son instauration. Au Bénin, l’histoire de l’institution parlementaire dans sa forme actuelle remonte également à l’avènement du renouveau démocratique intervenu depuis le 6 Avril 1991 qui a vu l’entrée en fonction du Président de la nouvelle république consacrée par la Constitution du 10 Décembre 1990. C’est le lieu de saluer chaleureusement tous les anciens députés de toutes les législatures qui ont précédé celle-ci.
Déjà plus de 25 années de pratiques parlementaires dans cette nouvelle ère démocratique qui a connu beaucoup de mutations politiques, institutionnelles et socio-économiques. La contribution de l’Assemblée nationale à la construction d’un Etat de droit, démocratique, moderne et prospère a été significative et mérite d’être amplifiée et saluée.

Mesdames et Messieurs les députés,

Il me plait de rappeler ici que nous avons l’obligation de nous assurer que les lois que nous votons respectent les libertés fondamentales et individuelles, les droits de l’homme, les valeurs démocratiques et protègent le citoyen. Le contexte politique national qui voit naître ce groupe parlementaire est fortement marqué par la volonté du peuple béninois de bâtir un nouvel avenir pour le Bénin, que dis-je, de construire un pays bien gouverné, rayonnant, attractif où les hommes et femmes seront épanouis dans un cadre de vie sain, paisible et sécurisé. Notre peuple aujourd’hui plus qu’hier aspire à un bien-être intégral. Les béninois veulent vivre décemment maintenant et tout de suite, pouvons-nous entendre leurs cris de détresse ? Nous ne pouvons plus continuer de nous investir dans la politique politicienne en déphasage avec les aspirations profondes du peuple souverain. C’est pour tout cela que, nous députés signataires de la présente déclaration, avons décidé de créer le groupe parlementaire dénommé : « République Dynamique Nouvelle-Cohésion et Action (RDNCA) » en vue de faire remonter et défendre les préoccupations légitimes et fortes des populations béninoises qui nous ont investis de leur confiance par leur vote. Pour ce faire, le groupe parlementaire « République Dynamique Nouvelle-Cohésion et Action » entend agir en tout temps et en tout lieu, ici et partout dans la cohésion, dans une nouvelle dynamique, celle de fédérer toutes les énergies pour réaliser l’idéal commun de développement, d’harmonie sociale, de paix et de sécurité. C’est la seule bataille qui vaille aujourd’hui la peine d’être menée.
Dans ce sens, nous nous engageons à travailler ensemble avec toutes les sensibilités politiques ici au parlement et au plan national qui partagent les mêmes principes, valeurs aspirations et idéaux que nous. De plus, nous sommes déterminés à œuvrer pour le vote des lois susceptibles de soustraire les populations à l’extrême pauvreté, la précarité grandissante et la peur que demain sera pire qu’aujourd’hui.

Mesdames et Messieurs les députés

Notre parlement a de nombreux défis à relever et nous devons nous battre coude à coude pour cela. Œuvrer ensemble en laissant s’exprimer toutes nos différences nous grandira et garantira une meilleure qualité de nos débats et de plus grandes performances. A cet effet, notre groupe entend prendre sa juste part dans cette œuvre noble mais immense. La vie est un long chemin mais c’est Dieu qui trace ce chemin. Mais ici, la réussite de notre mandature est aussi un chemin que nous-mêmes avons commencé à tracer dans le travail quotidien en plénière, dans les commissions, séminaires, missions, les représentations dans les institutions nationales et régionales, les tournées et les conférences. Je souhaite que ce chemin soit mieux praticable pour nous tous dans la cohésion, l’équité et la solidarité.
Je m’en voudrais, avant de terminer mes propos, de ne pas vous remercier au nom des membres du groupe parlementaire « République Dynamique Nouvelle-Cohésion et Action » pour cette écoute et attention soutenue et vous renouveler toutes mes salutations cordiales et amitiés.
Je vous remercie

Ont signé, les honorables députés