Les propositions du Sg Sydob au nouveau Dg et au ministre Koutché

Economie & Tech

« Votre première tâche serait d’organiser dans les meilleurs délais une journée de réconciliation entre les personnels de l’Administration des Douanes ». C’est l’une des propositions du Sg Sydob au nouveau directeur général de la douane, Charles Sezan. Dans son allocution à l’occasion de cette cérémonie de passation de commandement entre le Dg Paul Tabé Lafia et le Dg Charles Sourou Sezan, le secrétaire général du Sydob a fait des observations au ministre de l’économie et des finances, Komi Koutché. Lire l’intégralité de l’allocution.

« Monsieur le Ministre de l’Economie, des Finances et des Programmes de Dénationalisation.
Monsieur le Ministre de l’Intérieur, de la Sécurité Publique et des Cultes.
• Mesdames et Messieurs les membres du Cabinet du Ministre de l’Economie, des Finances et des Programmes de Dénationalisation.
• Monsieur le Directeur Général des Douanes et Droits Indirects sortant.
• Monsieur le Directeur Général des Douanes et Droits Indirects entrant
• Monsieur le Directeur Général Adjoint des Douanes et Droits Indirects.
• Mesdames et Messieurs les Membres du Comité de Direction du Ministère de l’Economie, des Finances et des Programmes de Dénationalisation.
Messieurs les Anciens Directeurs Généraux des Douanes et Droits Indirects.
Monsieur le Président de l’Amicale des Retraités des Douanes du Bénin (ARDB).
Monsieur le Président de la Mutuelle des Douanes du Bénin (MUDO).
Mesdames et Messieurs les Directeurs Centraux et Régionaux de l’Administration des Douanes.
Mesdames et Messieurs les Chefs Services Centraux et Régionaux.
Mesdames et Messieurs les Receveurs, Chefs de Visite, Chefs de Brigades, Chefs de Postes.
Camarades militantes et militants du SYDOB.
Camarades membres des instances du SYDOB.
Chers Collègues Retraités.
Chers Amis de la Presse.
Honorables Invités
. Mesdames et Messieurs.
Jeudi 25 avril 2013-mercredi 04 mars 2015, cela fait 1 an 10 mois et 06 jours que nous accueillions avec enthousiasme en ces mêmes lieux le Colonel Paul TABE LAFIA en qualité de Directeur Général des Douanes et Droits Indirects. Mais grande a été parfois notre surprise.
Aujourd’hui, c’est le tour du Colonel Charles Sourou SEZAN, nommé Directeur Général des Douanes et Droits Indirects en Conseil des Ministres le vendredi 27 février 201 5.
Comme le veut la tradition paramilitaire, la présente cérémonie solennelle est organisée pour marquer la fin du commandement de l’un et la prise de commandement de l’autre.
A cette occasion, il me paraît nécessaire de remercier le Directeur Général sortant, le Colonel Paul TABE LAFIA pour le travail accompli pendant 22 mois à la tête de cette importante régie financière et de lui souhaiter de poursuivre sa carrière dans la joie et en bonne santé.
Monsieur le Directeur Général sortant, nous vous sommes, entre autres, reconnaissants pour:
* Le vote et la promulgation du nouveau code des douanes;
* la transmission à l’Assemblée Nationale du projet de loi portant statut spécial des personnels des douanes;
* le plan stratégique 2013-2016 de l’Administration des Douanes;
* le renforcement de la coopération douane / secteur privé via les journées portes ouvertes;
* la participation active des douanes béninoises aux réunions sous-régionales, régionales, continentales et internationales;
* une communication active pour la visibilité des actions de la douane.
Monsieur le Directeur Général sortant, contrairement à Benjamin FRANKLIN pour qui, je cite « il faut beaucoup de bonnes actions pour construire une bonne réputation mais une seule mauvaise action” pour la détruire» fin de citation, ces belles actions ont couvert les griefs relatifs au règlement de compte, au musellement du Syndicat des Douanes du Bénin (SYDOB), aux affectations punitives, à la non défense des agents, aux décisions coléreuses, à la division pour régner, à la violation constante des textes, à la division des commissionnaires en douane agréés, au manque d’autorité et autres qu’on pourrait vous attribuer . Encore une fois merci pour tout ce que vous avez fait pour la douane.

Quant au Directeur Général entrant, Colonel Charles Sourou SEZAN, au nom de tous les travailleurs de l’Administration des Douanes et en mon nom personnel, je lui présente mes vives et chaleureuses félicitations.
Monsieur le Directeur Général, je voudrais par ailleurs implorer l’Eternel des Armées qui vous a donné le pouvoir de vous procurer les moyens de l’assumer. J’implore également les bénédictions pour que le plein rendement, la discipline et le bien-être du personnel vous accompagnent durant tout le temps que vous allez passer à la tête de cette Administration. Monsieur le Directeur Général entrant, votre nomination intervient dans un contexte tout particulier. Cette particularité tient à plusieurs facteurs. Permettez- moi de nous en rappeler quelques uns.
Qu’il nous souvienne
– que l’Administration des Douanes est engagée régulièrement dans une logique d’amélioration constante de ses performances;
– que l’Administration des Douanes est en pleine mutation à travers les différentes réformes engagées et l’appartenance du Bénin à l’OMO et à l’OMC;
– que la mise en vigueur du TEC CEDEAO constitue inévitablement une source d’inquiétude et d’appréhension;
– que l’Administration des Douanes doit s’approprier l’accord de Balhi sur la facilitation des échanges.

Enfin Monsieur le Directeur Général entrant, vous devez vous armer de beaucoup de patience comme l’indique votre prénom (c’est-à-dire Sourou) et du courage car vous héritez d’une maison très divisée, que dis-je au bord de l’explosion.
Votre première tâche serait d’organiser dans les meilleurs délais une journée de réconciliation entre les personnels de l’Administration des Douanes.
Monsieur le Ministre de l’Economie, des Finances et des Programmes de Dénationalisation, comme de coutume le Directeur Général sortant dressera dans quelques instants, le bilan de ses activités et le Directeur entrant tirera les leçons nécessaires qui lui serviront de boussole pour guider ses actions. C’est pourquoi, comme des élèves qui viennent de finir leur examen et en attendent les résultats, nous serons tout à l’heure tout ouïe pour prendre connaissance des réalisations des services des douanes, par rapport aux objectifs fixés et appelés communément “Quotas”.
Ce système de quotas au fil du temps, Monsieur le Ministre, commence à susciter des réflexions qu’il convient d’approfondir. En effet, le mode et les critères de fixation des objectifs budgétaires qui suivent, lorsqu’on les analyse, des règles de linéarité mathématique ne répondent plus à la réalité. Les recettes ne sauraient être extensibles à l’infini et on doit se rendre à l’évidence que notre machine commence à montrer ses limites malgré l’effort incessant que déploie tout le personnel pour la faire tourner. D’ores et déjà, nous vous prions de comprendre que dans les réalisations interviennent des paramètres difficilement maîtrisables. Les résultats de nos efforts sont intimement liés au niveau du trafic sur lequel nous n’avons aucun moyen d’action.
Aussi, faut-il compter avec l’humeur imprévisible des responsables de certains pays voisins qui n’hésitent pas à prendre des mesures qui ont des répercussions négatives sur notre pays.

Et que dire aujourd’hui des performances des hydrocarbures, dont les recettes ne cessent de dégringoler à cause de la montée en flèche du trafic illicite des produits pétroliers face auquel tout le monde semble impuissant.

Monsieur le Ministre, nous appelons votre attention sur ces observations afin qu’elles fassent objet d’étude au niveau de votre autorité et que tout l’effort que nous fournissons ne soient pas facilement noyés dans les critiques habituelles.
Oui, Monsieur le Ministre, nous fournissons beaucoup d’efforts en matière de mobilisation des ressources et nous exigeons en contre partie que vous soyez attentif à nos préoccupations, à nos conditions de vie et de travail. Sinon comment comprendre qu’au cours de cette année-ci nous n’avons reçu aucune prime. Aussi, comment voulez-vous que des agents qui sont en train de passer près de quatre (4) ans au même poste soient efficaces. Or, conformément à la Déclaration Révisée d’ Arusha de l’OMD, les agents des douanes doivent être périodiquement mutés pour les mettre à l’abri de la corruption ou des mauvaises pratiques.
Alors Monsieur le Ministre, jusqu’à quand encore comptez-vous éprouver notre patience?
Je voudrais aussi profiter de cette occasion pour fustiger les conditions d’organisation des concours directs de recrutement et des concours professionnels d’une part et des conditions de port de galons à la Douane, en l’occurrence en ce qui concerne les inspecteurs d’ autre part.
Monsieur le Directeur Général entrant, permettez-nous de nous abstenir d’évoquer nos doléances ici car vous recevrez dans les tout prochains jours la plate forme revendicative du SYDOB.
Chers collègues, je voudrais, pour finir, inviter les uns et les autres à une reprise de conscience individuelle et collective, afin que chacun, où qu’il se trouve, puisse s’acquitter convenablement de ses tâches de manière qu’à l’heure du bilan, et c’est cela le plus important, nous puissions dire ensemble d’une même voix “nous avons fait notre devoir”.
Vive le Bénin !
Vive la Douane!
Vive le SYDOB !
Je vous remercie ».