Le ministre Hêhomey tient à la réalisation du PAG

Economie & Tech

“En exhortant l’entreprise Sogea Satom, la Mission de contrôle, la Direction générale des infrastructures (Dgi) et toutes les autres structures impliquées dans la réalisation du projet à une exécution dans les règles de l’art, je déclare officiellement lancés ce jour, vendredi 26 mai 2017, les travaux d’aménagement et de bitumage de la route Natitingou-Boukoumbé-Korontière”. C’est par ces mots de clôture de son allocution que le Ministre des Infrastructures et des Transports, Hervé Hêhomey, a donné, ce vendredi 26 mai 2017, le top du démarrage effectif des travaux d’aménagement et de bitumage de la route sus-citée. Une promesse de campagne du candidat Patrice Talon.

L’aménagement et le bitumage de la route Natitingou-Boukoumbé-Korontière est une promesse de campagne du candidat Patrice Talon, selon le Ministre des Infrastructures et des Transports, Hervé Hêhomey. Très déterminé pour l’exécution effective du PAG, l’ingénieur chevronné, le Ministre Hêhomey, se réjouit de la matérialisation de ce projet cher au Président de la République qui a inscrit la réalisation de la route Natitingou-Boukoumbé-Korontière dans le Programme d’actions de son gouvernement. « La joie qui m’anime ce jour est grande car la cérémonie constitue un événement heureux pour tout le peuple béninois, et plus particulièrement les populations du département de l’Atacora. Les difficultés relèveront du passé au terme du délai contractuel de 30 mois impartis pour la réalisation des travaux »,a indiqué le Ministre des Infrastructures et des Transports, avant de s’enthousiasmer: « La parole donnée est tenue ».Le ministre Hehomey tient ainsi une promesse de campagne de l’actuel président de la république, alors candidat.

Aménagement et bitumage de 134,2 km de route en l’espace d’un mois

En l’espace d’un mois, le gouvernement Talon vient de lancer l’aménagement et le bitumage de 134,2km de route. Le jeudi 27 avril dernier, le Ministre Hêhomey a procédé, en effet, au lancement des travaux d’aménagement et de bitumage de plusieurs routes, que sont : Zagnanado-Paouignan (57 km), Covè-Banamè (12,00 km) et Koguédé-Zakpota (5,2 km). Soit 74,2 Km de route mise en chantier le 27 avril. Au total, 134,2 7 Km de route sont lancés en l’espace d’un mois.
Pourtant, pendant plusieurs décennies, les populations des localités bénéficiaires du projet d’aménagement et de bitumage de la route Natitingou-Boukoumbé-Korontière ont été bernées par les différents régimes qui se sont succédé à la tête du pays. Le Gouvernement du Président Patrice Talon vient de procéder au lancement des travaux d’aménagement et de bitumage du tronçon qui permettra, selon le Ministre Hêhomey, la mise en place d’un véritable écotourisme de valorisation des “Tata Somba”.

Caractéristiques de la route Natitingou-Boukoumbé-Korontière (60km) frontière Togo

La route projetée sera, selon le Directeur général des infrastructures, Jacques Ayadji, constituée d’ « une chaussée revêtue de largeur 7,20 m composée de deux voies de 3,60 m chacune ; de deux accotements de largeur 1,50 m chacun en rase campagne et de 2,5 m en agglomération, avec au besoin des caniveaux. Dans la traversée de la ville de Boukoumbé, il est projeté un aménagement en 2×2 voies avec le profil en travers ci-après : -Une double chaussée de 7 m de large chacune. Ces deux chaussées seront séparées par un terre-plein central de 2 m. Il y aura également une bande de stationnement de 2 m de large. Il y aura deux trottoirs bilatéraux de 2 m de large également.
La structure de la chaussée retenue est la suivante : En surface, il est prévu une couche de roulement en béton bitumineux de 5 m d’épaisseur. La route est constituée d’une couche d’accrochage en bitume fluidifié. Une couche de base en grave concassé non traité de 20 cm d’épaisseur. Une couche de fondation en graveleux latéritique de 25 cm d’épaisseur. Il est également prévu la construction d’un ouvrage d’art (pont) de 65 m linéaire de portée au Pk-15+176, ainsi que des équipements divers ». C’est dire que la route du développement passe par le développement de la route.