Secrétariat exécutif dans 77 communes au Bénin  : Le maire Yankoty justifie la pertinence de la réforme

Actualités

(« Si on définit un couloir à un maire et qu’il décide de sortir des limites fixées, il va se retrouver où il ne veut pas », dit-il)

Le maire de la ville capitale du Bénin, Charlemagne Yankoty était l’invité de Golf TV Africa dimanche 3 octobre 2021. Il a mis fin à une polémique autour de la question relative au Secrétariat exécutif dans les 77 communes. Il appelle ses pairs ainsi que les populations à rentrer dans le couloir de la bonne gouvernance à la base.

« Si on définit un couloir à un maire et qu’il décide de sortir des limites fixées, il va se retrouver où il ne veut pas ». C’est en ces termes que le maire de Porto-Novo, Charlemagne Yankoty, a averti tous les élus locaux qui vont tenter de contourner les prochaines réformes structurelles de la gouvernance locale initiées par le président Talon, et qui consiste à faire d’un secrétaire exécutif l’ordonnateur du budget des 77 communes du Bénin.

Dans une démarche pédagogique, l’élu des Ainonvis, a expliqué la pertinence de la réforme et souligné le risque que couraient les maires à être ordonnateur des budgets des communes. Il précise : « le maire seul était ordonnateur du budget, personne responsable des marchés publics , patron des ressources humaines, facilement il se retrouve en prison parce qu’il ne dispose pas nécessairement de toutes les compétences pour et c’est ce que la réforme veut nous éviter”. «  C’est vrai poursuit-il que la réforme fait objet de beaucoup de grincements de dents mais on ne peut pas continuer de la sorte “, a  tranché le maire Yankoty. Il rassure ses pairs de l’accompagnement des mesures par le gouvernement.

Au cours de l’émission, le maire de Porto-Novo a rappelé que la réforme va créer des emplois dans les communes et discipliner certains militants qui exigent des choses aux maires et qui doivent se rendre à l’évidence que les choses ne seront plus comme avant.

Avant de quitter le plateau, l’invité de Alassane Sanni a appelé les populations à la sérénité. Il conclut que la réforme n’est pas faite contre le Maire pour pénaliser les gouvernés à la base, mais pour exiger la bonne gouvernance dans les communes dans le seul souci d’améliorer les conditions de vie des populations.

En ce qui concerne les inquiétudes du journaliste animateur de l’émission Ma part de vérité sur Golf TV Africa à propos d’éventuelle complicité entre le Maire et le secrétaire exécutif à  pactiser contre les intérêts des populations, le maire Yankoty a expliqué que les dispositions sont prises pour un choix dans une base de données des postes de Prmp, directeur des affaires domaniales, daf, directeur des services techniques et services aux populations etc…

Charlemagne Yankoty, maire de Porto-Novo est fonctionnaire international et gestionnaire de projet avant d’être porté à la tête de la mairie des Ainonvis en 2019. C’est l’un des rares maires qui a réussi à lever des fonds pour accompagner les ressources d’une commune à statut particulier.

Adrien H.