Inondations et aménagement des communes au Bénin : La thérapie de l’universitaire, Dr Jean Dossoumou, aux maires

Actualités

(« Les nouveaux maires doivent travailler à doter leurs communes et les agglomérations urbaines des instruments de référence d’aménagement du territoire », conseille-t-il)

A chaque saison pluvieuse au Bénin, les populations subissent le diktat des inondations. L’universitaire, Dr Jean DOSSOUMOU, expert environnementaliste, invite les élus communaux à s’impliquer davantage dans l’assainissement du cadre de vie surtout en milieu urbain et la gestion efficace et durable des inondations constatées à chaque saison des pluies. Il a été reçu ce mardi 30 juin sur la chaine de télévision privée Canal 3 par les journalistes Christian Adandedjan et Akimey Osseni.

 

Selon l’expert environnementaliste, les nouveaux maires doivent travailler à doter leurs communes et les agglomérations urbaines des instruments de référence d’aménagement du territoire comme le SDAC, SDAU, PDA, PDU, etc, comme l’exige la loi cadre sur l’aménagement du territoire, notamment en son article 41. Le conseil communal ainsi que les cadres techniques de la mairie doivent s’approprier du contenu de ces documents et planifier leur mise en œuvre en collaboration avec l’Etat central, ajoute Dr Dossoumou.

Le Schéma Directeur d’Aménagement Communal (SDAC) est par exemple élaboré pour une meilleure gestion du territoire communal et par conséquent une affectation efficiente des terres à des fins agricoles, pastorales, la protection des ressources forestières, l’extension de l’agglomération urbaine, etc.

Pour améliorer la gestion des territoires urbains et contrôler l’étalement urbain, il est important que le conseil communal initie l’élaboration d’un Schéma Directeur d’Aménagement et d’Urbanisme (SDAU) et d’un Plan Directeur d’Urbanisme (PDU).

 

La prise en charge des questions récurrentes de gestion des inondations en milieu urbain doit amener les autorités communales à l’élaboration et la mise en œuvre du Plan Directeur d’Assainissement (PDA) eaux pluviales. C’est un instrument opérationnel de délimitation des différents bassins versants du tissu urbain, de projections des ouvrages de drainage des eaux pluviales (collecteurs, caniveaux, bassins de rétention et ouvrages de franchissement), de délimitation des zones inconstructibles, d’aménagement des exutoires naturels (dragage, recalibrage, aménagement des berges, etc.).

Pour résorber les problèmes d’inondation, l’universitaire exhorte les autorités communales à engager très tôt les travaux de curage des caniveaux, de calibrage des exutoires et l’interdiction d’occupation des zones inconstructibles par la population conformément à l’arrêté du 7 février 1992.

Selon Jean Dossoumou, la mise en œuvre de ces stratégies d’aménagement du territoire et d’assainissement du cadre de vie permettra à réduire non seulement les impacts affreux des inondations, mais aussi la maitrise de l’étalement du tissu urbain et éviter les lotissements anarchiques et sauvages. Ces stratégies sont définies dans l’article 41 de la loi de l’aménagement du territoire auxquelles le spécialiste invite les élus communaux à recourir.

L’expert Dossoumou recommande fortement un séminaire d’internalisation et d’appropriation du contenu des documents de planification et d’aménagement du territoire communal par les nouveaux conseillers communaux et même aux cadres à divers niveaux des services techniques des mairies. Il suggère aux maires de rester coller à ces documents prospectifs de gestion durable et équilibré des espaces ruraux et urbains qu’ils administrent en appliquant dans la durée leur contenu

Dr Dossoumou a, par ailleurs, fait des recommandations spécifiques aux villes du Grand Nokoué, notamment Porto-Novo, Cotonou, Sèmè-Podji, Abomey-Calavi et Ouidah.

 

M.D.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *