Tournée nationale du PR dans les communes : La Reine Ahantoun Dajan complimente Talon

Actualités Société

La Reine mère Ahantoun Dajan Agbangbè Adjahonon Akaba d’Abomey, légitimement et légalement reconnue par l’État béninois complimente le Président de la république qu’elle appelle son Prince. Fière de la tournée nationale entamée jeudi 12 novembre et qui permet au Président de la République de vivre la réalité du terrain et d’écouter les doléances des populations, elle pense qu’un tel périple mettra fin aux intoxications et invite le chef de l’Etat à aller loin dans la concrétisation du Programme d’actions du gouvernement.

A travers un entretien à bâtons rompus, la reine mère ne cache pas sa pensée positive pour le Président de la République. Sous Talon, Avec les yeux, els Béninois verront ainsi que d’autres,  l’érection d’infrastructures  socio-communautaires sous Patrice Talon : « Je suis fière de mon prince pour sa tournée dans les communes afin de vivre la réalité et écouter les doléances des élus et de la population. Une tel périple mettra fin aux différentes intoxications à l’encontre du père de la nation » estime la Reine Ahantoun Dajan Agbangbè Adjahonon Akaba d’Abomey.

Dans presque toutes les villes qu’il a visitées, la population a le même langage. Elle sollicite le Président de la République pour un second mandat. la Reine mère se dit fière du chef de l’État Patrice Talon et l’invite à répondre publiquement “oui” à un second mandat qui est de surcroît constitutionnel. Pour la Reine, en 05 ans, on ne peut pas laisser un héritage digne des attentes du peuple. A la convocation du corps électoral pour le 11 avril, la Reine pense que tout se précise.  Et au « regard des réalisations sous le régime de la rupture et ceux en cours ainsi que les différentes réformes, mon prince (le Président Patrice Talon, ndlr) doit se présenter aux élections présidentielles pour un second mandat », insiste la Reine mère.

Fierté de la Reine de voir « son Prince » réussir…

La Reine Ahantoun Dajan Agbangbe Adjahonon Akaba d’Abomey est fière de voir « son prince » réussir là où les oiseaux de mauvaises augures pensaient qu’il allait échouer. Elle cite quelques acquis notamment la lutte contre le détournement de fonds publics, la cybercriminalité, la corruption ainsi que d’autres crimes. En 04 ans, d’innombrables chantiers ont été ouverts,  plusieurs déjà achevés et d’autres en cours de réalisation. C’est le cas de la construction de 35 marchés urbains et régionaux ; les travaux du lot 1 ont été lancés en décembre 2019 et concerne les marchés de Gbégamey, Mènontin, Wologuèdè, Cadjèhoun, Tokplégbé, Aïdjèdo, Midombo, Sainte Trinité et PK3. La durée des travaux est 15 mois. Le chef de l’Etat a visité certains sites à Cotonou début novembre.

La Reine Ahantoun Dajan déborde de joie. Elle remercie le chef de l’État Patrice Talon qui a œuvré pour la reconnaissance constitutionnelle de la chefferie traditionnelle. Pour la suite de la tournée entamée jeudi 12 novembre, la reine Ahantoun invite le chef de l’Etat à prêter une oreille attentive aux doléances des populations et à aller loin dans la réalisation des autres projets  du Programme d’actions du gouvernement.

 

Des hôpitaux de grand standing en construction

Tout le Bénin est en chantier sous le Président Talon. Dans le domaine de la santé, des hôpitaux de grand standing sont en cours d’érection.Il s’agit notamment de l’Hôpital de zone de Savè (en chantier); l’Hôpital de Zone d’Allada (achevé); les centres de dialyse de Porto-Novo, d’Abomey et de Parakou (construction achevée, en cours d’équipements). Réhabilitation des hôpitaux de zone d’Abomey-Calavi, de Parakou, de Porto-Novo et du CHD Zou. Installation de l’IRM (l’imagerie par résonance magnétique) au niveau du CNHU, la mise en place du scanner de l’hôpital de Porto-Novo déjà en cours; la future installation d’un scanner à Parakou, à Natitingou et à Lokossa; Centre hospitalier universitaire de référence d’Abomey Calavi (contrat de construction signé, lancement perturbé par la crise du covid19)

Il faut ajouter à ces chantiers, d’autres infrastructures socio-communautaires (Adductions d’eau potable, branchement électrique, maison des jeunes, centre de loisirs…

Comme le chef de l’Etat lui-même aime le dire, plusieurs réalisations ont été faites en si peu de temps. Quatre ans et quelques mois seulement. Pour la Reine, « son prince » Patrice Talon aura un nouveau mandat pour bien poser la base du développement du Bénin.

 

Armelle C. CHABI

————————————————————————————————————————————————————————————–

Le Président Talon très attaché au développement réel du Bénin

Le président Talon est très attaché au développement réel du Bénin. Il  a œuvré surtout pour le projet « Route des pêches » finalement en cours de réalisation (travaux très avancés). L’Aménagement de l’axe routier autour du Port » : le boulevard de la Marina en deux fois quatre voies 8 couloirs de circulation; Le projet asphaltage dans les différentes villes phares du pays. Ce programme est à un taux de réalisation physique de 56% pour un niveau de décaissement de 36,61 %. Il s’agit de l’aménagement des voiries primaires, secondaires et tertiaires, notamment les villes d’Abomey, d’Abomey-Calavi, de Bohicon, de Cotonou, de Lokossa, de Natitingou, de Parakou, de Porto-Novo et de Sèmè-Podji. Le projet s’étendra dans toutes ses phases sur près de 600km. parlant des ponts, il y a le pont sur le lac Toho entre Pahou et Tori. Premier Pont de Womè ; Deuxième pont de Womè (travaux préliminaires); Pont de Tovègbamè; Pont sur le fleuve Affin dans la Donga; Nouveau pont de malanville;Pont de portée entre Toffo et Lalo. Pont de 200m sur l’Okpara; Pont Alafiarou; 15 ponts métalliques sur des pistes et routes en terre.  Parlant des constructions de stades au Bénin, il y a la construction de 22 stades communaux avec une capacité de 3000 places et gazon synthétique à Banikoara, Bembèrèkè, kouandé, Malanville, Nikki,  Tanguiéta, Abomey, Covè, Ouèssè, Savalou, Toffo, Aplahoué, comé, Djakotomey, Dogbo, Grand-Popo, Adjohoun, Avrankou, Kétou, Ouidah et Pobè (les stades sont à un taux de construction de 70%) . Outre cela, il faut ajouter la réhabilitation du stage Mathieu kérékou et Charles de Gaulle

 

Quelques infrastructures routières réalisées ou en cours de réalisation sous Talon

Sur le plan des infrastructures routières, on peut citer quelques-unes telles que :

-Lokossa-Dévé-Aplahoué-frontière Togo 46,11 km en chantier (démarrage des travaux en février 2019, délai d’exécution 24 mois);

-Kétou-Idigny-Igbodja-Savè longue de 85,80 Km et des bretelles;

-Omou-Illadji-Ayékotonian longue de 26,6 km et de la bretelle Savè- Okéowo-Frontière du Nigeria longue de 27,5 km (démarrage des travaux en juillet 2019,  délai d’exécution 36 mois);

-Porto-Novo-Akpro-Missérété 12 km et la route Pobè- Adja Ouèrè 8 km (démarrage des travaux juillet 2017 délai 30 mois, quasi achevé);

-Zangnanado-Banamè avec ses 02 bretelles Covè-Banamè et Koguédé-Zakpota (Zagnanado-Paouignan 57 km, Covè-Banamè 12,00 km, Koguédé-Zakpota 5,2 km), démarrage des travaux en octobre 2017, délai d’exécution 30 mois, quasi achevé);

-Natitingou-Boukoumbé-Korontière  frontière Togo (60 km), démarrage des travaux en mai 2017, délai d’exécution 30 mois (achevé).

-La réhabilitation de la route Dassa-Savalou-Djougou 280 km avec la bretelle Bassila-Manigri, Prèkètè frontière du Togo 4,7 km, démarrage des travaux en août 2017, délai d’exécution 36 mois, en chantier ;

-L’Aménagement et bitumage des routes Toffo-Lalo (28,44 km), Lalo-Agbangnizoun (20,12 km), Agbangnizoun-Abomey (12,37 km), Abomey-Djidja (23 km).

En plus de ces principaux tronçons, il y aura également la construction d’un pont de 60 mètres de portée entre Toffo et Lalo;l’aménagement et le bitumage des bretelles Agnagna-Rnie2, de la voie Cana-Abomey (9,90 km); Abomey-Mougnon (6,5km) et des bretelles Mougnon-Ceg2 Zakpo (8,20km), CEG2- Marché Bohicon (2,30km) et Actel Bohicon (0,80km) et Mougnon-Djidja (16,50 km). Démarrage des travaux en Mars 2018, délai d’exécution 36 mois, en chantier;

Dassa-Savè-Parakou 210 km (démarrage des travaux en février 2020); Guessou Sud-Fô-Bourré-Sinendé 59 km (démarrage des travaux février 2020)

-Bétérou-Tchaourou-Frontière 76 km (20 km réalisés et 56 km en chantier). La route Wadon-Médédjonou-Porto-Novo, 18 km. Démarrage des travaux en février 2020, délai d’exécution 36 mois, en chantier; La route Calavi-Kpota-Ouèdo-Hêvié- Cococodji, 21 km (en chantier); le tronçon Djougou-Péhunco-Kérou-Banikoara, et Kota-Kouandé-Péhunco-Foburé-Guésou-sud 212 km (financement bouclé, en attente de démarrage)

 

A..C.C.

Laisser un commentaire