Yayi et Talon se réconcilient à Abidjan

Politique

Le chef de l’état ivoirien Alassane Ouattara a réuni ce lundi matin autour de lui dans sa résidence privée dans la commune de Cocody à Abidjan trois chefs d’états. Patrice Talon et Boni Yayi du Bénin, l’actuel et l’ancien chef d’état du Bénin, et Faure Gnassingbé du Togo.

Arrivés à Abidjan en provenance de Lomé ce lundi matin, Faure Gnassingbé et l’ancien président béninois Boni Yayi ont été reçus par le ministre d’état et ministre de la sécurité ivoirien Hamed Bakayoko avant de prendre la direction du domicile du chef de l’état Alassane Ouattara. L’objectif de cette rencontre est évidemment la réconciliation entre Patrice Talon élu le 20 Mars dernier et Boni Yayi son prédécesseur.

Pour rappel, Patrice Talon, avant son élection le 20 Mars fut un des acteurs les plus puissants de la vie économique béninoise avant de devenir l’ennemi public numéro un de M. Boni Yayi. Longtemps proche de l’ex-chef de l’Etat, dont il avait financé les deux dernières campagnes présidentielles, il a été accusé d’être le cerveau d’une tentative d’empoisonnement du président en 2012, puis d’être impliqué dans une tentative d’attentat à la sûreté de l’Etat en février 2013.

Le nouveau président béninois, Patrice Talon, avait annulé plusieurs décisions à polémique prises au dernier moment par le gouvernement de son prédécesseur, Boni Yayi, annonce un communiqué à l’issue du premier conseil des ministres. Ce communiqué qui évoque des « irrégularités et des abus » qu’auraient engendrés certains décrets et décisions administratives pris par Yayi Boni apparaissaient comme des « mesures vindicatives » dans la sphère politique béninoise.

Le gouvernement de Patrice Talon a également décidé de suspendre la procédure d’engagement dans la Fonction publique des agents recrutés à l’occasion des concours organisés depuis le 1er janvier 2015 dans tous les corps de l’Etat, notamment : la douane, les impôts, le trésor, la justice, l’enseignement, la jeunesse et sports et de geler tous les recrutements dont le processus est en cours.

Dans ces conditions, Yayi Boni se sentant indirectement menacé, lui qui convoite un poste au sein de l’organisation des Nations Unies, a naturellement ouvert la porte à une réconciliation avec Patrice Talon sous la houlette d’Alassane Ouattara et Faure Gnassingbé, nous a confié une source proche de l’ancien président béninois.
À Abidjan ce matin, Patrice Talon et Boni Yayi se sont chaleureusement salués dans le salon d’Alassane Ouattara en présence de ce dernier et de Faure Gnassingbé, nous confirme t-on.

Déclarations à la fin de la rencontre entre Talon et Yayi à Abidjan

Alassane OUATTARA: ” C’est une joie pour moi d’accueillir mes frères. Nos pays sont membres du Conseil de l’Entente. Nous faisons de sorte à renforcer la coopération entre nos États. Je voudrais dire au Président TALON que nous sommes fiers de son parcours et dire à SEM Yayi BONI que le Bénin est entre de bonnes mains avec le Président Patrice TALON.Au Président Faure GNASSINGBE du Togo, je voudrais dire que c’est un immense plaisir pour moi de le recevoir. Nous avons eu une rencontre d’amitié et de fraternité. »

Boni YAYI: « Je remercie les autres Présidents pour la journée passée ensemble. Nous avons échangé conformément à l’esprit qui prévaut dans la sous région. Les Présidents Alassane et Faure viennent de poser un acte fort. Je voudrais renouveler mes félicitations à Patrice Talon pour sa brillante élection. Il y avait cette complicité entre mon frère Patrice et moi. J’ai eu l’occasion d’appuyer mon frère dans sa mission qui est de faire du Benin un pôle de croissance. Nous étions des amis et nous le demeurons dans l’intérêt du peuple béninois et de notre sous région. Que Dieu aide Patrice à réussir son mandat. Le Président Alassane OUATTARA appuyé par le Président Faure joue un rôle de leadership. »

Patrice TALON : « Je remercie les Présidents Faure et Alassane pour le soutien dont nous avons bénéficié. Le temps que nous venons de passer ensemble est un témoignage de leur leadership. Je fais le serment à YAYI Boni d’être un bon Président et je rassure que je donnerai le meilleur de moi même pour garantir au Benin et à toute la sous région une bonne ambiance de Solidarité et de Paix. Les intrigues de la compétition politique ne prendront pas le pas sur notre devoir d’œuvrer pour la Paix. »

FAURE GNASSINGBE: « Je remercie le Président Alassane OUATTARA pour l’initiative. Je voudrais saluer mes deux frères du Benin qui ont su s’élever et nous démontrer que la perception qu’on pouvait avoir d’une mésentente n’a rien à voir avec la réalité. Ils ont démontré que ce qui compte c’est le Benin. »