Opération de la police républicaine au Bénin : Trois présumés braqueurs neutralisés à Parakou

Société

Trois (03) présumés braqueurs  ont été abattus  par la police républicaine , dans la matinée de ce vendredi  10 septembre au quartier Nima de Parakou, a appris l’ABP au détour d’une conférence de presse animée à la direction départementale de la police républicaine (DDPR) du Borgou .

Selon  Alain Bamènou,  directeur départemental  adjoint de la Police républicaine du Borgou , la neutralisation de ces 03 malfrats est le fruit d’une brillante intervention des éléments de la police républicaine du 3ème arrondissement de Parakou .

Pour Ambroise Koffi Hounhouédo, commissaire du commissariat de police du  3ème arrondissement , ce jeudi,  tard dans la nuit, l’équipe de patrouille a été alertée par  les  responsables de la société ”  go Zém”  d’un cas de vol d’une moto Bajaj . En effet,   un conducteur de Taxi moto à ladite société dit avoir pris dans la nuit d’hier un client au carrefour  ”papinini” pour le quartier Nima,  quand chemin faisant,  le client lui aurait demandé de faire demi-tour, sous prétexte qu’il ne reconnaît plus exactement la voie qui mène vers sa destination. La victime   ayant obtempéré, rapporte le commissaire,  s’est effectivement retournée. Après quelques mètres de parcours, un  complice  du client criminel   fait irruption et s’est mis à  asséner  le conducteur de coups. Celui-ci  a eu la vie sauve grâce à l’habileté de ses jambes.  Désemparée,  la victime a informé  les responsables de la société de sa mésaventure et à  leur tour  , ils ont saisi la police .  Or la moto  a un  dispositif  de tracking(GPS)  installé, a laissé entendre le flic. C’est ainsi, poursuit-il, les éléments de la police républicaine ont entrepris des recherches qui ont permis  de localiser la moto arrachée, dans  un domicile au quartier Nima .  Dans cette maison,   des  individus ont  été sommairement interrogés  au sujet de l’origine  de la moto retrouvée.  Ils  ont laissé entendre que c’est  leur frère actuellement, en cavale qui a ramené la moto dans la chambre.   Ces personnes ont été placées en garde à vue pour les nécessités  de l’enquête. Poursuivant  les investigations, la maison où la moto a été cachée a été mise sous surveillance.

A en croire le commissaire du 3ème arrondissement de Parakou,  c’est vers 5h 40  min de ce vendredi que l’équipe de patrouille a été informée  de ce que trois individus viennent d’y renter. Aussitôt, informe-t-il, le dispositif d’intervention est mis en place pour les arrêter.

Sommés d’ouvrir la porte, lesdits individus ont refusé d’obéir, a fait savoir le policier avant d’ajouter que les éléments de la police ont alors décidé de défoncer les portes pour accéder aux deux chambres de l’appartement.  C’est au cours de cette manœuvre  que  l’un d’eux a escaladé le mûr par la douche et a pris la fuite. Poursuivi,  il s’est retranché  dans une touffe d’herbe et a  dégainé un poignard, au moment où  un policier   tentait de  l’interpeller  et a été immédiatement désarmé. D’un geste subite,  il s’est agrippé  à  l’AKM du policier qu’il a tenté d’arracher, le  policier l’a neutralisé. Pendant ce temps  poursuit le commissaire, les deux autres sont toujours cachés dans les plafonds. Pendant que les policiers  progressaient à l’intérieur de cette pièce , l’un d’eux a sauté  du plafond avec un pistolet  double canon de fabrication  artisanale prêt  à en faire  usage. La  riposte   ne s’est pas fait attendre  et  lui a été fatal.  A en croire le commissaire, le dernier comme le premier fugitif a aussi escaladé  le mûr par l’arrière cours tenant au niveau de sa hanche une machette.  Alors qu’il s’apprêtait à la saisir, il a  aussi été neutralisé.

La perquisition  effectuée dans  la maison des mis en cause a permis par ailleurs,   de retrouver   des objets douteux  tels que du chanvre indien, un arrache clou, un marteau, des poignards, des gourdins, une musette militaire,  une tenue militaire une clé  neuve de moto,   des  téléphones portables, etc.

Les 03 malfrats ayant été neutralisé  le compte rendu a  été fait immédiatement au procureur qui  a instruis la police   de déposer les corps à la morgue , en attendant la poursuite des enquêtes.

Pour Alain Bamènou, cette prouesse s’inscrit dans la droite ligne de du Directeur général de la police républicaine( DGPR) Soumaïla Yaya,  qui est décidé à  en découdre avec les criminels.

C’est dans ce cadre qu’un planning de patrouille est établi par la direction départementale de la police du Borgou  pour  assurer la quiétude  des citoyens dans les zones critiques. Il s’agit selon lui,  des zones difficiles d’accès,  des zones mal éclairées et  des ghettos ou lieux de vente d’alcool et de stupéfiants . Les populations sont invitées à collaborer avec les forces de l’ordre pour  démasquer les hors la loi qui perturbent la quiétude des paisibles populations ,a-t-il suggéré.

Avec ABP

Laisser un commentaire