Bénin : Reckya Madougou réitère son voeu : « Je ne fuirai pas de mon pays »

Actualités

Dans un post intitulé « menaces et intimidations constantes des opposants et activistes », Reackya Madougou à l’attention du pouvoir au Bénin a déclaré « Je ne fuirai pas de mon pays ». La candidate du parti de l’opposition Les Démocrates » y tient fermement, apprend-on.

« Sachez que vous ne m’effrayez guère, vous ne nous effrayez point! Tous vos complots contre les militants de la liberté que nous sommes échoueront un à un. Envoyez tous vos députés et maires, vos activistes, vos guignols, les uns après les autres déblatérer sur moi, je leur ferai tous face, nous leur ferons face, le peuple leur fera face. Le Bénin, nous le savons, est une prison à ciel ouvert. Préparez-vous à nous enfermer tous. Je ne fuirai pas mon pays tout comme vous l’avez fait à d’autres. Sebastien Ajavon, Komi Koutché, Lehady Soglo, Valentin Djenontin, Léonce Houngbadji et bien d’autres. Vous avez fait usage de la même stratégie contre le président Boni YAYI », a posté sur sa page Facebook, samedi 20 février 2021 suite aux convocations à la CRIET d’anciens députés, responsables du parti Les Démocrates.
Après Nourenou et Adjovi vendredi dernier, un troisième responsable du parti Les Démocrates convoqué à la CRIET lundi 22 février a été placé en garde à vue pour nécessité d’enquête. Lundi soir dans les réseaux sociaux, une information faisait croire que Reckya Madougou aurait été convoquée à la CRIET jeudi 25 février prochain. Si pour l’heure l’information n’est pas encore confirmée, d’autres sources informent que Reckya Madougou a effectué un court voyage et devrait revenir au Bénin dans les prochaines heures.
Dans son post sur sa page Facebook, samedi 20 février, Reckya Madougou a été on ne peut plus clair : « Nous suivons de près ces interpellations tous azimuts au sein du parti “Les Démocrates” et y attirons l’attention de tous. JE NE M’ENFUIRAI PAS! VOUS NE NOUS FAITES PAS PEUR! Une seule phrase: OUVREZLESELECTIONS et vous serez en paix », a –t-elle souligné. Une ènième fois,  lundi 22 février 2021, l’ancien ministre de la justice sous le président Boni Yayi a confié à nouveau à des proches son vœu de ne pas fuir le Bénin, apprend-on de source très crédible.

A.C.C.

Laisser un commentaire