Place de l’Amazone à Cotonou : Pourquoi Talon et la Première Dame étaient au concert WelovEya

Actualités

Le président de la République a été aperçu à la Place de l’Amazone, samedi 10 décembre 2022, au concert WelovEya. Le chef de l’Etat, Patrice Talon, y était en compagnie la Première Dame.

Patrice Talon et son épouse au concert WelovEya. Le couple présidentiel est allé soutenir leur fils Lionel Talon, promoteur du concert. Ils y étaient aussi pour soutenir la valorisation de la culture du pays. Des membres du gouvernement ont aussi effectué le déplacement.

La vision de Lionel Talon est de fédérer la communauté béninoise notamment la jeunesse autour de valeurs. « Le but premier, c’est vraiment de pouvoir dupliquer cet édifice dans lequel on se trouve aujourd’hui. On veut faire ce festival pour pouvoir avoir d’autres Centres Eya à travers Cotonou, à travers le Bénin. (…). Nous pensons que la jeunesse africaine béninoise a besoin d’excellence et a différents talents. Il serait important pour nous d’offrir des canaux pour que ces talents s’expriment », a-t-il expliqué lors de la conférence de presse en prélude au concert programmés sur deux jours. Le second show du Festival WeLoveEya a lieu ce dimanche 11 décembre 2022. Plusieurs autres artistes béninois et étrangers étaient sur scène. On peut citer entre autres, WIZKID, X-TIME, BAX-COTE, MANZOR, TOGBE-YETON, SESSIME, DJ NISSA, TIAKOLA, BOBO WE, BLAZZ, REMA.

 

WeLovEya, « un moment de détente très bien pensé »

WeLovEya, le plus grand Festival Urbain Afrobeat de l’année 2022 a démarré, samedi 10 décembre 2022, sur la place de l’Amazone à Cotonou. Des milliers de Cotonois ont vécu le grand show organisé par le Centre communautaire ‘’Eya’’ de Lionel TALON, soutenu par le réseau Moov Africa.

C’est à un spectacle show et époustouflant qu’a eu droit le public de Cotonou, samedi 10 décembre 2022, à l’occasion du Festival WeLovEya.

Des milliers de personnes ont participé au plus grand Festival de la musique Afrobeat jamais organisé au Bénin. En couple ou en famille. Des artistes nationaux (FATY, KARDINAL RICKY, NIKANOR, PAMCHITO, VANO BABY…) et plusieurs autres artistes étrangers (MULA, RONISIA, NAZA, DIDI B, ZINOLEESKY, DG LUCKY, etc.) ont tenu en haleine pendant plusieurs heures sur la place de l’Amazone, le public venu massivement vivre l’intense moment de joie et de distraction.« C’est rare d’avoir plusieurs artistes comme ça. C’est une première, et c’est deux jours », a confié un jeune citoyen béninois. Jonas, étudiant en Master salue le double objectif assigné au concert. Au-delà de la distraction qu’il procure à la jeunesse de Cotonou, le concert permettra de construire plusieurs centres “Eya”. Pour son camarade Émilie ZINSOU, un concert à « la taille du festival WeLoveEya est une première au Bénin ».Le succès que connait cette première édition fait savoir l’étudiant, est la preuve que « la jeunesse peut croire en l’avenir ». Mohamed TOUKOUROU, comptable exerçant dans une entreprise à Cotonou, invite à l’organisation  de tels évènements chaque trimestre pour égayer le public.

Selon André, un chef projet digital, WeLoveEya est « un moment de détente très bien pensé ». « Beaucoup de jeunes Béninois ont des talents, mais des talents qui sont cachés », a-t-il déploré, fier de l’opportunité que leur offriront les centres Eya qui seront construits. « C’est une opportunité pour la jeunesse béninoise de se révéler », a ajouté le chef projet.

Wadidath DINA, télé commerciale exerçant à Cotonou est très intéressée par l’organisation, et surtout, la place de l’Amazone retenue pour abriter l’événement, WeLovEya, participe à la promotion de la culture béninoise, et par-delà, la culture africaine, dit-elle. « C’est des artistes de plusieurs nationalités qui se sont déplacés à Cotonou pour le concert. C’est un carrefour d’artistes », a-t-elle confié exhortant les organisateurs à penser aux prochaines éditions. A l’international, le Bénin est perçu comme un pays pas très actif. Que ce soit le cinéma, la musique, le football, etc, le Bénin n’a pas une grande renommée, a fait observer Wadidath DINA. Un grand festival comme WeLoveEya, peut contribuer à révéler le pays, dit-elle.Et elle invite le public à soutenir les artistes béninois toutes les fois qu’ils organisent un évènement.