Présidentielle 2021 : Parrainage des candidats, des consignes aux députés UP et BR ?

Politique

Le mardi 28 décembre 2020, les députés du Bloc Républicain et  de l’Union Progressiste auraient eu une rencontre dans le cadre du parrainage aux élections présidentielles.

L’information circule dans les réseaux sociaux. Selon les commentaires, le seul point à l’ordre du jour d’une prétendue rencontre avec les députés UP et BR, à la veille du traditionnel message à la nation du Président de la République, concerne les parrainages à accorder aux candidats aux élections présidentielles. À l’issue des échanges, des députés auraient été instruits à déposer leur parrainage aux présidents de leur parti politique à la vieille des dépôts de parrainage. Une rencontre du genre serait en vue avec les Maires les jours à venir. Pure intox ou vérité ? Les députés des deux blocs pourraient éclairer l’opinion nationale et internationale. Nos tentatives ayant été vaines.

On se rappelle, dans une déclaration solennelle, mardi 20 octobre, les Démocrates ont fait croire que le “parrainage est une fraude électorale organisée en amont. « (…) nous exigeons la levée de main sur le parrainageconvaincus que nos honorables députés savent réviser les lois en plein processus électoral. Par conséquent, pour plus d’équité, nous demandons aux députés désignés dans des conditions que nous savons, à corriger cette tare. Certains d’entre eux promettent de parrainer les candidatures de l’opposition. Nous n’y croyons pas. Ce dont nous sommes, convaincus, c’est que nous transcenderons ces procédés malicieux qui visent à empêcher la participation de l’opposition à la prochaine élection présidentielle », avait déclaré le Président du parti Les Démocrates.

A l’opposé, lors de sa tournée nationale dans les communes, le Président de la République a assuré de la participation des candidats de plusieurs partis politiques, du moins  ceux ayant le récépissé. Et avant le chef de l’Etat, Orden Alladatin, député UP et président de la commission des lois à l’Assemblée nationale: a déclaré en octobre sur BBC : “Un député de la mouvance peut parrainer un candidat de l’opposition”. En décembre 2020, l’Église catholique à travers son Observatoire de la gouvernance a plaidé pour la suppression des parrainages requis pour l’élection présidentielle du 11 avril 2021. Aucun parti d’opposition n’est en mesure de présenter un candidat faute de parrainages, alors par la voix du Père Nathanaël Soede, Président de l’observatoire, l’Église invite : « Le Parlement et la Cour constitutionnelle à prendre les mesures requises pour une suppression du parrainage, celui-ci soulève des problèmes qui rendent difficile son application ainsi que l’élection présidentielle crédible et pacifique. ».

Par ailleurs,  le président de la République, Patrice Talon a promis lors de sa tournée nationale dans les communes du 12 novembre au 12 décembre 2020, « une vraie compétition avec plusieurs candidats » aux élections présidentielles d’avril 2021.

A.C.C.

Laisser un commentaire