Maixent Accrombessi, l’homme qui enflamme Libreville

Afrique

L’incendie, ce dimanche, de l’ambassade du Bénin à Libreville, est une suite logique du fort sentiment anti-béninois qui règne au sein de l’opinion.

Suite au décès à Yaoundé de l’opposant gabonais André Mba Obame, de violentes manifestations ont éclaté à Libreville et ont abouti à l’incendie de l’ambassade du Bénin.
Mais où est le rapport entre les Béninois et la mort d’André Mba Obame?
Le maillon s’appelle Maixent Accrombessi, homme lige du président gabonais, Ali Bongo Ondimba, considéré comme son missus dominici et détesté de la tête à l’orteil par les Gabonais.
Pour le Librevillois ordinaire, Maixent Accrombessi serait arrivé au Gabon dans les valises d’un certain… André Mba Obame.
La rue le donne tantôt pour ancien chauffeur d’Ali Bongo Ondimba, monté au sommet de la hiérarchie dans son pays d’accueil et devenu tout puissant, après la victoire d’Ali Bongo Ondimba, en 2009, tantôt pour agent immobilier ou courtier corrompu.
Le “popo” (terme par lequel les Gabonais désignent les Béninois) se serait même écrié, lors de la proclamation de la victoire d’AOB, à la présidentielle: “A nous les milliards.”
La réalité, c’est que Maixent Accrombessi Nkani, est titulaire d’un diplôme d’études approfondies en économie appliquée et d’un DESS en développement économique et social.
Homme posé et flegmatique, il a la réputation d’être un cartésien endurci et, selon un de ses proches, “une machine à idées en perpétuel état de marche.”

Vaudoucrate

Mais le jeune homme de 47 ans est victime de la mauvaise réputation des Béninois au pays d’OBO.
Avant lui, il y a eu le courtier en pétrole Samuel Dossou Aworet, patron du groupe Petrolin, dont Bongo avait fait, parmi tant d’autres, un homme de confiance.
Avant Dossou, il y a eu un certain… Me Adrien Houngbédji, l’une des figures de l’opposition béninoise qui, lui aussi, a fait fortune auprès de l’ancien président gabonais.
Mais il y a surtout un fait quasi-impossible à effacer de l’imaginaire populaire des Gabonais: c’est le portrait du Béninois certes peu ou prou compétent, mais magouilleur et… vaudoucrate.

Maixent Accrombessi effectue-t-il une virée à Cotonou?

Libreville bruit de mille rumeurs sur son retour prochain avec dans sa valise des gris-gris dernier cri.
La populace en vient à l’accuser de s’enrichir sur le dos des Gabonais et de positionner ses compatriotes “popo” à des postes stratégiques dans l’administration.
Au nombre des rumeurs qui circulaient hier soir à Libreville: André Mba Obame aurait été envoûté par Maixent Accrombessi, sur ordre d’Ali Bongo Ondimba.
Evidemment, puisqu’en Afrique, il n’y a jamais de mort naturelle…
Et puisque le peuple veut un coupable, laissons-le donc se défouler, il se calmera: le destin du chaud, c’est le froid.

(Source : Afrika 7)