Bénin : Les populations invitées à valoriser et gérer rationnellement les zones humides

Société

Le préfet du département du Mono, Komlan S. Zinsou, présidant mardi à Grand-Popo la célébration au plan national de la 25ème édition de la journée mondiale des zones humides, placée sous le thème ‘’Zones humides et eau”, a exhorté les populations à valoriser et gérer au mieux les zones humides, dans un esprit de  responsabilité collective.

La célébration de la journée mondiale des zones humides (JMZH)  a pour objectif principal de sensibiliser la population à l’interdépendance entre l’eau et les zones humides, a affirmé le directeur général de l’Agence béninoise pour l’environnement (ABE), François Corneille Kédowidé. A l’en croire, les zones humides, regorgées d’eau temporairement ou en permanence, jouent un rôle de premier plan dans le cycle de l’eau puisque, rappelle-t-il, « ces zones stockent de l’eau en période d’inondation et la restituent en période de sécheresse ». Le thème de la 25ème édition de la JMZH, précise-t-il, vise à mettre en évidence l’importance des zones humides pour assurer à l’humanité un accès à l’eau en quantité et en qualité suffisante et  assurer aussi le bien- être de l’humanité .

L’édition 2021 de la JMZH qui se trouve être le cinquantenaire de la convention ‘’Ramsar’’ sur les zones humides dont le Bénin est membre et partie contractante, souligne le préfet Komlan S. Zinsou, « s’inscrit dans la décennie d’actions de l’eau potable qui a été proclamée par les Nations -Unies en 2018 afin d’atteindre le sixième objectif des objectifs du développement durable ». L’ambition du 6ème objectif des ODD, rappelle-t-il, « est de garantir un accès universel à l’eau potable et à l’assainissement, d’améliorer la qualité de l’eau et réduire les pollutions, d’assurer une utilisation efficiente des différents usages de l’eau et de préserver les écosystèmes aquatiques ».

Pour marquer la célébration de la 25ème édition de la JMZH, l’ABE, dans sa mission de protection des ressources naturelles, a mis en terre dix mille (10 000) plans de palétuviers sur le site de Ramsar à Ayiguinnou dans l’arrondissement d’Agoué.

ABP

Laisser un commentaire