Mieux-être des populations et lutte contre la mauvaise gouvernance : L’Ong l’Œil Citoyen s’imprègne de l’expérience de Alcrer

Société

L’Ong l’Œil Citoyen œuvre pour la bonne gouvernance et le mieux-être des populations. Résolument engagée dans cette dynamique après son installation officielle le 1er mai 2021, l’Ong l’Œil Citoyen a entrepris des initiatives d’acquisition d’expériences. À cet effet, des prises de contact avec des Organisations Non Gouvernementales s’inscrivant dans la même lutte patriotique sont organisées. Ce lundi 24 octobre 2022, le président  de l’Ong l’Œil Citoyen, Adrien Atinkpato, et le Secrétaire Général Ricardo Guinlin ont été accueillis au siège de l’Ong Alcrer par le Président Martin V. Assogba et son Chargé de Programme, Gervais Loko.

“Nous sommes venus vous présenter ce que nous faisons pour que vous partagiez vos expériences avec nous. Aussi, voudrions-nous vous demander, vu le nombre d’années que vous avez déjà fait dans le domaine, de nous donner des orientations pour atteindre nos objectifs”, a fait savoir le président de L’Œil Citoyen Ong (LOC), Adrien Atinkpato à son hôte. Prenant la parole, le Premier Responsable de l’Ong Alcrer a souhaité mieux connaître LOC. “Que faites-vous concrètement ? Quels sont vos moyens ?”, a-t-il demandé. À ces questions, le président Atinkpato a fait la genèse de l’Ong l’Œil Citoyen. Explicitement, il a exposé les motivations qui sous-tendent la mise sur les fonts baptismaux de l’ONG. Aussi, a-t-il présenté les moyens et canaux par lesquels ils accomplissent les obligations.

Dans ses explications, le président Atinkpato, déclare que « LOC poursuit devant la cour de Répression des infractions économiques et du terrorisme (CRIET) des élus et cadres impliqués dans des dossiers de mal gouvernance et de corruption ». À l’endroit des citoyens, des sensibilisations sur leurs droits et devoirs dans la gestion publique, se font régulièrement. « Et aujourd’hui comparativement à ce qui s’observait par le passé, les populations ont désormais plus de facilité et d’engouement à dénoncer des actes contraires à l’éthique et à la bonne gouvernance. Et ce n’est pas fini. Les autorités locales ont désormais de crainte à la chose publique », rassure le Président Adrien Atinkpato.

Très satisfait de ces explications logiques au combat de lutte pour la bonne gouvernance et le mieux-être des citoyens, le président de Alcrer a donné de sages conseils aux émissaires de l’Œil Citoyen. « Vous devez avoir l’esprit de discernement, l’audace et la détermination. Engagez-vous sans cesse”, a-t-il recommandé. Et d’ajouter : « Les gens ne vous accompagneront que sur la base de ce que vous faites”. “C’est fastidieux, mais c’est beau quand on aime ce qu’on fait ».  Abordant dans la même dynamique que le président Martin Assogba, le Chargé de Programme, Gervais Loko a partagé les expériences de nombreux mécanismes efficaces instaurés par Alcrer pour faire impliquer les citoyens dans la gestion publique.

E.A.T.