Nouveau décret réglementant le bruit et la nuisance sonore au Bénin : Les explications de Bernadette Ahouangbè Fanou

Actualités

(«Les auteurs des bruits et nuisances sonores disposent de six mois pour se conformer aux nouvelles dispositions…», précise la directrice départementale du cadre de vie du Mono et du Couffo)

Reçue sur l’émission “Débat de la semaine” sur radio Mono, la voix de  Lokossa dimanche 12 juin, la Directrice départementale du cadre de vie du Mono et du Couffo, Bernadette Ahouangbè Fanou a rappelé les exigences des nouvelles dispositions contenues dans le décret pris en conseil des ministres du 25 mai 2022 et réglementant les émissions sonores en République du Bénin

De nouvelles dispositions réglementent désormais les émissions sonores en République du Bénin.Sur lémission « Débat de la semaine » de radio Mono la voix de Lokossa, la Directrice départementale du cadre de vie du Mono et du Couffo, Bernadette Fanou Ahouangbè, a rappelé les anciennes dispositions du décret de 2001. Elle s’est ensuite prononcée sur les innovations du décret de mai 2022.

Parlant des nouvelles sources de bruit, l’autorité en charge du cadre de Vie dans le Mono et le Couffo, fait référence aux tentes insonorisées, aux places des fêtes et aux animaux domestiques. Ces nouvelles dispositions, dit-elle, protègent davantage les populations. Les espaces publics et privés font désormais partie des cadres d’émission de bruit.

L’invitée de Wilfrid Senou informe que l’unité de bruit dans l’espace public est de 70 décibels entre 7 heures et 13 heures puis 15 heures et 22 heures. Toujours  dans l’espace public l’unité de bruit est de 50 décibels entre 13 heures et 15 heures puis  de 22 heures à 7 heures. Dans l’espace privé, l’unité de bruit selon les nouvelles dispositions est de  60 décibels de 7heures à 13 heures puis de 15 heures à 22 heures. Elle est de 50 décibels de 13 heures à 15 heures et 22 heures à 7 heures. En ce qui concerne l’ouverture des ateliers bruyants les nouvelles dispositions fixe de 13 heures à 15 heures et de 22 heures à 6 heures.

Les auteurs des bruits et autres nuisances sonores disposent de six (6) mois pour se conformer aux nouvelles dispositions. Les nouveaux textes disposent que la distance à partir du bruit est de 200 mètres, explique  la directrice départementale du cadre de vie du Mono et du Couffo.

Tout en rappelant la volonté du gouvernement de protéger les populations, madame Bernadette Ahouangbè Fanou a insisté sur le recours à l’avis technique en cas d’émission de bruit à titre exceptionnel dans l’espace public. «Tout promoteur d’installation d’une activité génératrice de bruit soumet une déclaration ou autorisation et obtient, selon le cas, avant l’ouverture, un avis technique de la direction départementale du Cadre de Vie territorialement compétente, ou le Certificat de conformité environnementale délivré par l’Agence béninoise pour l’Environnement », a souligné madame Bernadette Ahouangbè Fanou.

Elle  rassure que la sensibilisation va se poursuivre dans toutes les communes du Mono et du Couffo en lien avec les unités de police pour un changement de comportement.

A.C.C.