Contribution à la réussite de Glexwéxwé 2019 : L’engagement et la dextérité de Gilbert Déou Malè reconnus et salués

Santé & Culture

(L’UGDO distingue la Direction générale du FAC)

Le Comité d’organisation de la 123ème édition de la fête identitaire Glexwéxwé a distingué, le vendredi 10 juillet 2020, la Direction générale du Fonds des Arts et de la Culture (FAC) et son premier responsable, Gilbert Déou Malè.  Les efforts de l’institution au côté du pouvoir central ont été reconnus et salués.

La délégation conduite par Mme Anne ADJAI CICA est allée témoigner ses reconnaissances au Directeur général du FAC et à tout son personnel et à travers eux, au Ministre du Tourisme, de la Culture et des Arts dont les soutiens ont été d’une grande importance pour la réussite de cette 123ème édition. Anne ADJAI CICA entourée pour la circonstance du président de l’UGDO, du Professeur Adolphe Coffi ALLADE et bien d’autres personnalités du monde culturel, a fait savoir que “c’est grâce à la subvention du Fonds que le Comité d’organisation a pu reprendre du poils de la bête en allant dénicher d’autres sponsors et partenaires.” Et comme la sagesse recommande qu’il faut savoir apprécier à sa juste valeur, le soutien d’un si grand partenaire afin de l’encourager à en faire davantage les années à venir, le comité d’organisation de Glexwéxwé 2019, n’entend pas dormir sur son laurier.

Pour le Président de l’UGDO, Gilbert Déou Malè fait preuve de détermination, de rigueur dans l’application des textes, de dextérité et d’engagement pour la réussite à la tête de l’institution. Des qualités qui le mettent en phase avec le régime actuel dont l’ambition est de révéler le Bénin à travers la culture et le tourisme,  et qui lui permettent de conduire la structure pour la promotion de la culture béninoise.

 

Sentiment de devoir accompli pour le DG FAC

La série d’éloges adressée par les différents intervenants au cours de la cérémonie à l’endroit du Directeur Déou Malè et son ministre de tutelle, ont certes ému le numéro un du FAC. Mais l’homme dit avoir fait ce qui est de son devoir pour matérialiser la vision du Chef de l’État de faire du tourisme en lien avec la culture le deuxième levier de développement socioéconomique après l’agriculture au Bénin.

 

“La particularité de la fête de Ouidah est qu’elle regroupe dans cette ville cosmopolite plusieurs civilisations de notre pays de par sa position géographique et le rôle important que cette ville a joué dans l’histoire de notre pays (…) Le Gouvernement a une vision dans le secteur et le FAC a le devoir d’accompagner la mise en œuvre de cette vision et nous avons des partenaires sérieux pour y arriver. Et c’est en cela que nous vous remercions à notre tour, au nom du Ministre Babalola Jean Michel Hervé ABIMBOLA pour avoir prouvé cette sincérité. Nous promettons de continuer à soutenir cette oeuvre que vous avez entamée” a déclaré le directeur général du FAC. Il a saisi l’occasion pour expliquer à l’assistance la pertinence des réformes engagées pour une contribution efficace de sa structure à la réalisation de la vision de du Gouvernement. “La mise en œuvre des réformes n’est pas l’apanage du Directeur général que je suis seul mais un travail de groupe que je fais avec vous et avec mes collaborateurs qui font preuve d’engagement et de détermination.” a-t-il poursuivi comme pour  inviter les acteurs culturels à soutenir la mise en œuvre de ces réformes.

Et pour finir, il a manifesté sa gratitude au ministre de tutelle pour la confiance placée en sa personne et pour avoir déclenché la mise en oeuvre desdites réformes. “…Depuis quelques mois, le FAC a retrouvé son autonomie et cela nous permet de travailler en toute indépendance.” s’est-il réjoui. Il faut noter que pour avoir franchi la barre de 2 millions comme appui à l’organisation de cette fête identitaire, la direction générale du FAC reçu un trophée et une attestation de reconnaissance.

 

Avec Le Territorial (C.N.)

Laisser un commentaire