Le SG de l’OMD pose 4 thérapies à respecter par les douaniers africains

Economie & Tech

Le sommet des directeurs généraux des douanes de l’Union africaine a démarré ses travaux au palais des congrès de Cotonou ce 12 septembre 2013 en présence du ministre d’Etat François Abiola représentant le chef de l’Etat docteur Boni Yayi, de la Commissaire de l’UA pour le commerce et l’industrie madame Fatima Wawa Dahab et du secrétaire général de l’Organisation mondiale des douanes (OMD ) le nippon Kunio Mikuriya.

Expert de l’OMD, M. Mikuriya a expliqué aux douaniers africains que son institution soutient le projet de Zone continentale de libre échange (ZCLE) et c’est d’ailleurs vital pour les populations et les recettes de l’Etat, a-t-il ajouté. Pour y parvenir, il appelle les douaniers africains à prendre conscience en premier de l’application équitable de la Convention de Kyoto révisée en vue de garantir la compétitivité économique sur le continent tout en soutenant l’intégration globale.
Secundo, les douaniers en ce qui concerne la mobilisation des recettes, doivent travailler à percevoir de manière équitable les recettes et “c’est très important” a martelé le Sg Mikuriya.

Tertio, l’expert japonais a beaucoup insisté sur la lutte contre la fraude aux frontières et la nécessité et l’urgence des douaniers à protéger les populations contre les trafiquants de drogue et de faux médicaments qui inondent les marchés et hôpitaux de la majorité des pays de l’Union africaine présents au sommet de Cotonou.
Quarto, les ressources humaines de qualité peu soucieux de l’enrichissement rapide pour accomplir la tâche devant instaurer une véritable Zone continentale de libre échange au sein des populations de l’Union africaine. L’OMD est prête à mettre les moyens à la disposition des cadres et des experts en vue du renforcement des capacités pour instaurer au sein des populations une bonne image des douaniers africains soucieux de la protection et de collecte équitable de recettes.

Le secrétaire général de l’OMD a aussi félicité le gouvernement du président Boni Yayi pour avoir réussi à installer le guichet unique au port de Cotonou mais il reste à régler selon lui quelques problèmes liés à l’éthique professionnelle pour une parfaite réforme. Pour terminer Kunio Mikuriya très informé a parlé du nouveau code des douanes en gestation qui sera bientôt adopté par le parlement du Bénin.

Quant à la Commissaire de l’UA dans le domaine du commerce et de l’industrie madame Wawa Dahab Fatima, elle a expliqué à l’assistance la nécessité d’intensifier le commerce intra-africain. Le ministre d’Etat Abiola a salué les efforts de Boni Yayi au cours de son passage à la tête de l’UA, efforts qui ont phagocyté l’organisation de cette 5e session ordinaire des directeurs généraux des douanes de l’Union africaine. Pour terminer le représentant du chef de l’Etat a exhorté les douaniers et les experts à travailler pour mettre à la disposition des décideurs des résolutions et conclusions efficaces pour une bonne gouvernance en Afrique.