Renforcement et réhabilitation du réseau électrique dans le Nord : Le ministre Houssou évoque les incontournables du projet

Economie & Tech

« …nous sommes ici aujourd’hui à Natitingou pour réparer une injustice grâce au président Patrice Talon et au Mca Benin 2… », a déclaré le ministre de l’énergie au lancement des travaux de renforcement et de réhabilitation du réseau électrique dans le Nord. Il a posé des incontournables.

“…Au-delà du plaisir que cela me procure d’être parmi vous aujourd’hui, avec un temps aussi rayonnant qui marque la bénédiction divine par rapport à cette activité que nous lançons aujourd’hui, c’est aussi le plaisir de me retrouver encore une fois dans cet air  pacifique et vivifiant de la localité de Natitingou au nom du gouvernement.

Merci pour votre accueil chaleureux  qui ne manque jamais d’être au rendez-vous. Aujourd’hui ce qui nous réunit, c’est avant tout la concrétisation d’une vision claire pour la destinée de notre pays qui s’est manifestée depuis le 06 avril 2016 par le président Patrice Talon dans le cadre plus  précisément du Programme d’actions du gouvernement (PAG) qui a accordé une place prépondérante au domaine de l’énergie puisqu’ayant compris très tôt que c’est le socle de tout développement. Il n’y a pas de développement sans énergie et particulièrement sans énergie électrique quel que soit l’endroit du monde où l’on se trouve. Les pays qui sont dits développés aujourd’hui,  sont passés par là. Et pour être là où ils sont aujourd’hui, c’est qu’ils se sont engagés et investis avec détermination pour que cet intrant majeur de tout développement socioéconomique soit au rendez-vous dans leurs pays. Et c’est à ça que le président Patrice Talon et son gouvernement se sont attachés depuis plus de 5 ans maintenant pour faire en sorte que ce  point important de tout développement soit également au rendez-vous dans notre pays. Une vision claire donc traduite dans le PAG avec près de 10% des projets phares qui sont affectés au domaine de l’énergie notamment au niveau de l’extension et de la modernisation des infrastructures de production de l’électricité. Parce que vous savez quand on parle d’infrastructures électriques ou de système électrique, il y a quatre maillons incontournables à ne pas sous-estimer : la production, le transport, la distribution et la commercialisation. Si l’un de ces maillons est faible, c’est l’ensemble du système qui prend un coup. C’est pour ça que le gouvernement du président Patrice Talon fait feux de tout bois pour faire en sorte que ce soit au niveau du réseau conventionnel, que ce soit au niveau du hors  réseau, travaille chaque jour que Dieu fait pour faire en sorte de changer de paradigme dans notre pays à  travers les actions de toutes sortes, de projets de toutes sortes, des soutiens de toutes natures et particulièrement aujourd’hui, les États Unis  d’Amérique à travers le Millenium Challenge Account  grâce à qui cette partie de notre programme a vu le jour et va se traduire les jours à venir dans l’amélioration considérable à la fois en terme de qualité de cette énergie et de sa quantité livrée parce que juste que là, vous avez été sujets à des coupures liées à la vétusté de notre système électrique et surtout dans le Nord. Qu’il vous souvienne que nous sommes ici aujourd’hui pour réparer une injustice  grâce au président Patrice Talon qui dans sa vision est  soutenu par le MCA des États Unis d’Amérique. Une injustice qui fait que depuis toujours jusqu’à il y a deux ou trois ans, pour alimenter le Nord du Bénin, c’est avec l’électricité du Nigéria qu’on importe puisque nous étions à 0% d’autonomie et grâce au président Patrice Talon, nous sommes à plus de 60 % aujourd’hui. Je vous donne rendez-vous dans deux ans et demi au maximum pour qu’on soit à plus de 100 %. Qu’il vous souvienne donc que cette énergie qui venait du Nigéria arrivait au poste de Sakété, passait à Cotonou en contournant Porto-Novo et se dirigeait vers Lomé, montait ensuite à Kara au Togo avant de pouvoir alimenter nos frères et soeurs du septentrion. C’est inacceptable et inadmissible. Car cela a été l’origine de tant de souffrances pendant des décennies dans notre pays. Grâce à la volonté, la détermination et l’ambition du président Patrice TALON, nous avons conjugué définitivement au passé cette injustice à travers deux projets majeurs. Le premier, c’est la mise en œuvre de 261 km de ligne haute tension de 161 kilovolt qui quitte Onigbolo pour arriver à Parakou. Et  deuxièmement celle qui quitte Parakou pour aller à Malanville en passant par Bembèrèkè et Kandi avec des matériels de dernière génération associées à de la fibre optique. Et ce qui est extraordinaire et nouveau dans notre pays, c’est que ces installations et celles qu’on va mettre en place dans le cadre du Projet de ce jour, vont  permettre d’envisager ce qui va se passer  dans les 20 prochaines années au moins. Nous prenons en compte les besoins sur les 20 prochaines années. Ce qui est inédit dans notre pays et qui correspond à l’anticipation qu’il faut dans ce domaine éminemment stratégique et éminemment  capitalistique qui nécessite une attention particulière, un investissement de toutes les instants pour intégrer les besoins actuels et à venir pour pouvoir mettre en place des dispositions nécessaires pour répondre favorablement à ces besoins par anticipation. C’est dans ce schéma que nous sommes aujourd’hui et toutes ces dispositions et projets de toutes sortes sont désormais assis sur des réformes structurelles, des réformes profondes et audacieuses, parfois difficiles mais combien nécessaires pour faire en sorte que durablement,  notre pays soit doté d’énergie électrique capable d’améliorer effectivement les conditions de vie des populations et de contribuer  à  l’industrialisation de notre pays qui est le maillon important pour la création d’emplois. Et c’est à ça que le  président Patrice TALON s’est engagé pour son deuxième quinquennat pour faire en sorte que par exemple, loin d’exporter nos produits agricoles comme matière première pour les autres, qu’on soit dans la capacité de les transformer dans notre pays parce qu’entre une exportation d’un produit agricole et sa transformation sur place, il y a une valeur ajoutée de près de 50 % que nous ferons bénéficier désormais à notre pays, à nos parents, à nos enfants…Sachez que ce qui est en train de se passer dans notre pays et particulièrement dans le domaine de l’énergie est historique et je voudrais que chacun de nous ici présent soit de véritable ambassadeur pour faire en sorte que cela se sache,  qu’il y a un vent nouveau qui souffle dans notre pays et que particulièrement le secteur de l’énergie bénéficie d’un changement durable pour permettre effectivement que notre pays soit propulsé rapidement sur l’orbite du développement… Je  voudrais, compte tenu de la description du projet qui a été faite,  rappeler les incontournables du Ministère de l’énergie qui sont également les incontournables du Gouvernement. Premièrement,  je veux que ces travaux se déroulent avec la qualité requise c’est-à-dire en tenant compte des  meilleurs standards internationaux. Et si ce groupement a été retenu, c’est que le MCA a bien vu et bien comparé ses   expériences au plan international. Et cela a conforté ce choix. Je voudrais que cela se concrétise également dans ce projet.

Deuxièmement, je veux que les délais soient respectés scrupuleusement. Nous avons donné tout à l’heure un certain nombre de jours pour chaque composante du projet. Je veux absolument que cela soit respecté même qu’on puisse anticiper par rapport à ces délais. C’est pour ça que je demande chaque jour, chaque instant en fonction de ce qui est réalisé qu’on puisse réinterroger ce qui est fait pour voir s’il n’y a pas possibilité de mieux faire. Je veux compter sur l’ensemble des acteurs pour que cela soit une réalité.

Le troisième incontournable, c’est que ces travaux se déroulent en tenant compte de l’environnement dans lequel ils se déroulent sur plusieurs aspects. D’abord,  il faut la symbiose avec les populations. Ensuite que les entreprises en charge de ce projet prennent en compte les populations et particulièrement les filles et fils de ces localités en fonction de leurs compétences pour leur donner la priorité pour l’emploi. Enfin,  je veux qu’à la fin de ces travaux que les populations de toutes ces localités soient contentes d’avoir accueilli ces entreprises et de pouvoir me dire leur satisfaction. Je veux que vous sachiez que le Gouvernement du Bénin fait feu de tout bois que ça soit sur le réseau conventionnel, que ça soit sur la production, que ça soit sur les énergies renouvelables, que ça soit sur les réformes pour faire en sorte que les améliorations que vous êtes en train de vivre depuis un certain temps se confortent durablement. Rassurez-vous désormais à la tête de notre pays, se trouve un chef qui en fait sa priorité. Bientôt le Bénin sera un pays montré en exemple surtout dans le domaine de l’énergie. Au MCA, je voudrais témoigner la gratitude de l’Etat béninois pour son  accompagnement et son  soutien qui ne nous ont pas fait défaut et qui m’ont toujours fait dire que votre présence avec d’autres partenaires techniques et financiers font qu’aujourd’hui que les astres sont alignés et que si jamais on n’arrive pas à changer les choses dans ce secteur, de manière significative et durablement, on serait passé à côté de quelque chose. Je voudrais pour finir demander à chacun de faciliter la tâche aux entreprises qui ont en charge ce projet; de tout faire pour qu’une fois ces infrastructures réhabilitées, qu’elles soient protégées pour une jouissance durable… »

Propos transcris par S.E.

Laisser un commentaire