Assurance maladie universelle obligatoire dès Janvier 2022 : Le Dg Anps exhorte les béninois à se faire établir leur carte d’identité biométrique

Actualités

(La carte biométrique, précieux sésame à détenir à tout prix ; le panier de soins de base obligatoire pour tous, selon Venant Quenum)

Le docteur Venant Quenum, directeur général de l’Agence nationale de protection sociale était l’invité de l’émission 90 minutes pour convaincre sur la radio nationale dimanche 14 novembre 2021. Il a exhorté les béninois à se  faire établir leur carte d’identité biométrique devenu un précieux sésame pour se rendre dans les centres de santé gratuitement en cas d’ennui de santé à compter du 1er janvier 2022.

Le DG Venant Quenum n’est pas allé du dos de la cuillère pour appeler tous les béninois où qu’ils se trouvent sur l’ensemble des 77 communes du Bénin, à mener toutes les démarches pour détenir sa carte biométrique qui  est la seule pièce exigée pour l’accès aux soins de santé de base en cas de problème de santé. ” Les jours à venir , l’état va prendre une décision pour faciliter l’acquisition des cartes d’identité biométrique aux populations “, a laissé entendre le DG Quenum. Il rassure les populations quant à l’aboutissement heureux du projet Assurance pour la réhabilitation du capital humain (ARCH). « Le projet Arch est le projet phare des projets phares du gouvernement du président Talon, c’est pourquoi les moyens sont suffisamment mis à contribution pour l’atteinte des objectifs », a martelé le DG Quenum au cours des échanges avec les journalistes Cécile Goudou Kpangon et Lucien Gandjo.

Poursuivant dans l’éclairage des mécanismes de mis en œuvre du projet, l’invité a expliqué que l’Etat fait tout pour s’assurer que le processus couvre totalement les pauvres extrêmes et les pauvres avant de faire bénéficier les autres couches qui étaient capables de se prendre en charge. Répondant aux préoccupations des auditeurs qui ont exprimé de nombreuses inquiétudes au sujet de la célérité dans les étapes de la couverture en assurance maladie universelle, le Dg a dissipé les inquiétudes pour expliquer que les acteurs à tous les niveaux se doivent d’être vigilants pour faciliter la tâche aux populations et surtout les plaintes sont gérées avec une ONG américaine ainsi que le ministère de la Santé pour sanctionner tous les agents indélicats qui tenteront de faire entrave à l’aboutissement heureux de tout le processus.

Le Dg Anps a exhorté pour finir , les populations à se rendre systématiquement dans les centres de santé pour se faire soigner, le plateau technique étant prêt pour offrir aux populations les soins de base pour leur bienêtre.

Il faut signaler que le coordonnateur du projet Arch a réalisé l’émission en compagnie du docteur  Dossou-Gbété de la Plateforme du secteur sanitaire privé qui est acteur du processus pour défendre le secteur privé sanitaire qui a bouclé une conférence dénommée Bénin Santé 2021 tenue au palais des congrès de Cotonou le 12 novembre dernier.

Adrien HOUNVENOU