Clarification de la police sur la “cache d’armes” découverte

Actualités

Des informations distillées en bande défilante sur une chaîne de télévision satellitaire du Togo « La chaine du futur » ce lundi, faisait état de cache d’armes dans la commune de Sèmè-Kpodji au Bénin. De quoi s’agit-il vraiment.

Des informations distillées en bande défilante sur une chaîne de télévision satellitaire du Togo « La chaine du futur » ce lundi, faisait état de cache d’armes dans la commune de Sèmè-Kpodji au Bénin. De quoi s’agit-il vraiment.

Informée de la situation, votre rédaction a contacté aussitôt le commissaire spécial de la police de Sèmè-Krakè, Waidi Akodjènou. Celui-ci a expliqué clairement qu’il ne s’agissait pas d’une cahche d’armes mais plutôt un abandon d’armes de type AKM par des individus non identifiés.

Selon le commissaire, ce sont les populations qui ont fait la découverte dans la forêt qui jouxte le carrefour Sèmè. Elles ont aussitôt averti la gendarmerie qui s’est portée sur les lieux pour faire le constat.
Après les fouilles, au maximum deux AKM auraient été retrouvés par la gendarmerie sur les lieux. Selon des hypothèses, il s’agissait d’un acte d’individus mal intentionnés qui sentant la permanence des forces de l’ordre ont du abdiquer pour prendre la clé des champs. Selon l’information distillée par un site web et relayée par ‘’LCF’’, des armes de guerre auraient été soigneusement ensevelis dans un champ à proximité du marché de friperie de Sèmé-Kpodi. Ces armes auraient été involontairement déterrées lors de labours par des adolescents avant d’être récupérées par la gendarmerie de Sèmé Kpodji. Les recherches des forces de l’ordre ont révélé qu’il n’y avait aucune cache d’armes à Sèmè-Kpodji, persiste le commissaire Waidi. De l’intox, peut-on dire.