Enseignement supérieur : Le Cames évalue les enseignants-chercheurs et chercheurs dès 2022

Société

Le Conseil africain et malgache pour l’enseignement supérieur (Cames)  évaluera les enseignants-chercheurs et chercheurs dès l’année prochaine.

Les recteurs, présidents d’universités, directeurs généraux d’institutions d’enseignement supérieur et de recherche ont déjà l’information.  Une note d’information du secrétaire général grand chancelier de l’Oipa/Cames, président de la Commission éthique et déontologie, professeur Bertrand Mbatchi, en date du 28 avril 2021 leur a été adressée. Il s’agit de l’avant-projet du Guide d’évaluation des enseignants-chercheurs et chercheurs. Sa diffusion est recommandée par le SG/Cames pour la synthèse des éventuelles contributions ou avis motivés, au plus tard le 10 mai 2021, délai de rigueur.

Voici le contenu de la correspondance du professeur Bertrand Mbatchi : « J’ai l’honneur de vous faire tenir ci-joint, l’avant-projet du Guide d’évaluation des enseignants-chercheurs et chercheurs (Gee-Cc), devant prendre effet en 2022, après sa validation par le Conseil des ministres. A titre de rappel, il avait été acté, conformément au Plan stratégique de développement du Cames, que le Gee-Cc devrait être révisé tous les cinq (5) ans, pour s’inscrire dans la démarche d’amélioration continue de la qualité. Cet avant-projet a été élaboré de manière participative et inclusive, en associant les enseignants-chercheurs et chercheurs par l’entremise des membres des Comités techniques spécialisés (Cts) et des responsables d’institutions d’enseignement supérieur et de recherche par le biais du Comité consultatif général (Ccg). L’objet de la promotion des enseignants-chercheurs et chercheurs par le Cames étant de proposer aux Etats membres une élite compétitive, capable d’accompagner leur essor socio-économique, la relecture du Gee-Cc a également pris en compte les avis pertinents énoncés par des responsables politiques et d’autres acteurs de la société. Ainsi, cet avant-projet introduit et/ou renforce des paramètres d’analyse et facteurs d’appréciation, pour mettre notre institution au diapason des pratiques actuelles d’évaluation des enseignants-chercheurs et chercheurs à l’international, en vue de leur conférer les atouts indispensables, pour répondre efficacement aux attentes de la société dans les pays membres et partout ailleurs dans le monde », peut-on lire dans la note. « En définitive, cet avant-projet façonne davantage le promu du Cames, en un acteur doué d’une ouverture d’esprit et qui sait utiliser les dispositifs matériels et immatériels performants de son époque, pour faire éclore son génie créatif en bonne intelligence avec les autres, afin d’accélérer le recul de l’ignorance et le progrès de la société. Je vous prie de bien vouloir assurer une diffusion de cet avant-projet ainsi que de cette note et de me faire parvenir la synthèse des éventuelles contributions ou avis motivés, au plus tard le 10 mai 2021, délai de rigueur », conclut prof Bertrand Mbatchi.

Le Caùes donne ainsi raison au chef de l’Etat béninois, Patrice Talon qui  le vendredi 26 mars 2021 lors du lancement de la campagne électorale de la présidentielle du 11 avril 2021 au Palais des congrès, a parlé de l’évaluation des enseignants-chercheurs et chercheurs par les apprenants.

E.A.T.

1 thought on “Enseignement supérieur : Le Cames évalue les enseignants-chercheurs et chercheurs dès 2022

Laisser un commentaire