Projection cinématographique : “Le Ballon d’Or” pour découvrir un pan du football africain

Sports

Au menu du programme Wà Cinéma de ce mois, à l’espace culturel Le Centre, Le Ballon d’or. Un film dont la diffusion a plongé quelques cinéphiles, ce vendredi 07 octobre 2022, à Lobozounkpa, dans les arcanes du ballon rond en  Afrique.

Un jeune footballeur sur les traces d’un aîné. C’est ainsi que peut se résumer le Ballon d’or. Dans ce long-métrage né de l’imagination du réalisateur guinéen Cheik Doukouré, en 1994, Bandian est le prototype de Salif Kéïta. A l’instar de l’ex-footballeur international malien et premier Ballon d’or africain, en  1970, le môme est fort passionné du cuir rond.

Le déclic de la réussite

Très tôt, il a quitté son village pour aller s’installer à Conakry afin de mieux se consacrer à l’amour de sa vie. En dépit de son âge, dix ans, le bambin emballe les foules et devient la coqueluche de ses camarades et de toute la ville. Dans la capitale de la Guinée, son talent prend un nouvel et véritable essor dès que madame Aspirine, médecin français, lui offre, contre toute attente, un véritable ballon en cuir. Commence, alors, pour le minot, une longue et fructueuse aventure qui le fera voler de succès en succès.

La confirmation pour l’étranger

Le parcours du jeune et talentueux footballeur guinéen prend une nouvelle dimension sous l’impulsion de monsieur Béchir. Séduit par la virtuosité du jeune Bandian, le magnat du poisson le fait intégrer dans un centre de formation de football. Une occasion bien saisie par le gamin qui en a fait un tremplin pour ouvrir les portes de la sélection nationale avant de s’envoler pour le club français de l’AS Saint-Etienne.

Quoique fictive, l’histoire de ce jeune footballeur guinéen n’a laissé personne indifférent. Emouvant est son parcours, d’après Martial Boko, l’un des usagers de l’espace culturel Le Centre. Un parcours dont le récit d’après un autre cinéphile, Pascal Donan Houéssou, doit inspirer la jeunesse. << Si on a des rêves, il faut qu’on les poursuive malgré l’option ou l’avis des parents >>. Tel est, en substance, le message adressé à la couche juvénile.

La diffusion du film Le Ballon s’inscrit dans le programme Wà Cinéma qui vise, aux dires de son coordonateur, à faire découvrir au public les réalités propres au continent africain. Selon les explications de Salinas Hinkati, ce projet cinématographique consiste à raviver la flamme du septième art dans la commune d’Abomey-Calavi et ses environs.

Le prochain rendez-vous de cette aventure cinématographique est pour le vendredi 04 novembre 2022 où sera projecté le film “La vie est belle”.

Gineste TOSSOU DEGBE