Cabale médiatique contre la présidente de l’UDBN : La Fondation Malèhossou apporte son soutien à Claudine Prudencio

Actualités

La Fondation Malèhossou fidèle à sa mission, celle de préserver la paix et l’harmonie entre les filles et fils du Bénin, s’insurge contre la cabale médiatique contre la Présidente de l’UDBN, Claudine Afiavi Prudencio et lui apporte son soutien.

Dans un communiqué parvenu à notre rédaction, la Fondation Malèhossou fait savoir qu’elle observe depuis quelques jours une cabale médiatique orchestrée dans l’intention de nuire à la présidente de l’UDBN, Claudine Afiavi Prudencio. Face à cet état de chose, la Fondation Malèhossou apporte son soutien indéfectible à la Présidente de l’UDBN « pour son engagement politique, son implication et celle de ses militants dans la réélection du duo Talon-Talata ». «  En dame éprise de paix et courageuse amazone qu’elle a toujours été » (sic), la Fondation Malèhossou exhorte la présidente de l’UDBN à rester fidèles à ses objectifs et ne point fléchir face à cette campagne de dénigrement qui « ne traduit que la haine et la jalousie immonde dont sont parfois victimes les personnes qui mènent de nobles missions ».

Pour la Fondation Malehossou, le peuple béninois ainsi que le Président de la république, sont conscients  du labeur fourni par cette amazone moderne, labeur qui a contribué à la grande victoire du duo Talon-Talata. «  Que les prières des membres de la Fondation l’accompagnent et la fortifient dans cette épreuve ». La Fondation l’invite à faire sienne la citation de Chrissie Wellington : « saisissez chaque opportunité qui se présente à vous, vivez chaque expérience. Laissez une marque dans le monde, pour une bonne raison ».

Faut-il le préciser, la Fondation Malèhossou est une structure apolitique. Elle réitère au peuple béninois et au président de la république son combat sans fin pour la préservation de la paix au Bénin.

Emmanuel Amour T.

1 thought on “Cabale médiatique contre la présidente de l’UDBN : La Fondation Malèhossou apporte son soutien à Claudine Prudencio

Laisser un commentaire