Maltraitance de migrants béninois au Koweit : La FIBeD au chevet des victimes

Actualités

La FIBeD vient d’apporter son soutien à deux béninois. A la quête de l’eldorado, ses deux victimes étaient récemment en aventure au Koweit. L’un est décédé et l’autre en vie mais amputé d’une jambe.

La Fédération Internationale des béninois de la diaspora (FIBeD), une association Internationale de défense du droit et des intérêts matériels et moraux des béninois de la diaspora, a pensé aux deux migrants béninois. Celle qui est en vie, dame Simeone Dakpogan, est une compatriote béninoise, originaire de Porto-Novo âgée de 42 ans, mère de deux filles. Compte tenu des difficultés financières  auxquelles sa petite famille est confrontée, elle décida d’aller se chercher dans les  pays arabes plus précisément au Koweït.

Arrivée au Koweït le 06 octobre 2019,elle se lança dans sa triste aventure de fille de ménage dont les arabes appellent ” Kadama” qui a pour signification « esclave ».  Elle a été vendue aux arabes par dame D.D, après lui avoir pris deux mois de son salaire et des centaines de dinars chez l’agence d’exploitation des filles. Après quelques mois d’intenses et de durs travaux, elle s’est trouvée dans l’incapacité de continuer à servir le même arabe. Elle changea alors de maison dans l’espoir du mieux-être. Mais étant donné que les arabes considèrent toujours leurs filles de ménage comme leurs esclaves, sa présence dans la nouvelle maison lui a été un pur cauchemar.

Le nouveau patron, un policier, n’a de cesse de lui porter la main dessus. Le tout dernier châtiment qu’elle a subi remonte au mois de mars où son patron lui aurait donné des coups de bottes au pied. Elle s’en sort avec des blessures au niveau de la cheville de son pied droit.

Apres quelques semaines d’intenses douleurs, la petite plaie est gangrénée et  incurable.

Ayant pris connaissance de la situation, la FIBeD a saisi le Ministère des affaires étrangères du Bénin afin que diligence soit faite pour que la compatriote soit sauvée. Suite à l’intervention de la représentation diplomatique du Bénin au Koweit, la compatriote Simeone a été conduite à l’hôpital où elle a subi une opération chirurgicale  le 30 avril 2020. L’un de ses pieds a été alors amputé. Elle est revenue au bercail et a reçu la visite de la FIBeD. L’autre compatriote béninois, Alexandre BEHANZIN n’a pas eu la même chance de retrouver en vie sa terre natale. Il a perdu la vie au Koweit où il est allé en aventure en tant que chauffeur par le biais d’une autorité, un ancien ministre.  La FIBeD, représentée par Nicole HOUDJI et Enock BOSSA, a apporté son soutien à sa famille. Des enveloppes financières ont été remises à la victime amputée d’une jambe et à la famille éplorée.

 

A.C.C.

————————————————————————————————————————————————————————————–

L’émissaire de la FIBeD à Bohicon et Porto Novo parle

 

Qu’est-ce la FIBeD et quel est son rôle ?

La FIBeD se définit par la Fédération Internationale des béninois de la diaspora FIBeD.

-Elle est une association Internationale de défense du droit et des intérêts matériels et moraux des béninois de la diaspora. Elle est représentée dans tous les pays du monde où se trouve les Béninois.

Elle lutte contre la discrimination, le trafic et la malheureuse des béninois  spécialement dans les pays arabiques c’est à dire dans les pays du Golf et dans dans les pays maghrébins ( Koweit, Liban, Arabie Saoudite, Dubaï, Libye, Maroc et autres). Elle apporte toute sorte d’assistance nécessaire au béninois de la diaspora en situation critique. Elle oriente et aide les Compatriotes à s’octroyer de   s visa de tout genre dont ils désirent. Elle représente enfin tous les béninois de la diaspora

 

Qu’est-ce qui vous a amené à Porto novo et à Bohicon ?*

 

Nous sommes ici pour apporter une assistante financière au Compatriote Simeone DAKPOGAN qui a été vendu aux arabes  koweïtiens par des confrères béninois, qui a été battue gravement et maltraité par son maitre dont un  pied fut amputé. Pour la FIBeD, nul ne peut rester insensible face  à cet acte ignoble c’est pourquoi la FIBeD s’est engagée à rester là compatriote à ce qu’elle se sente mieux. Le coup de tabac que son patron l’a infligé l’a laissé une blessure au pied qui est gangrené par la suite et il va falloir donc qu’elle subisse une chirurgie afin que sa vie soit sauvée. Donc nous avons mis la pression sur nos autorités diplomatiques du Koweit afin qu’elles œuvrent pour que la dame bénéficie d’une chirurgie et sa prise en charge gratuite. La FIBeD l’a aidée  à avoir le billet d’avion retour. Aujourd’hui le bureau Exécutif nous a envoyer remettre une enveloppe de 500.000f a la compatriote afin qu’elle débute une activité. Nous sommes aussi venus apporter une assistance financière  de 300.000f aux  enfants de notre compatriote Alexandre BEHANZIN décédé le 20 mai 2020 au Koweit dont le corps a été rapatrié 09 octobre 2020.

 

Quelles sont vos doléances à l’ endroit du gouvernement*?

 

Nous saluons  et remercions le gouvernement du président Patrice Talon pour ces efforts à l’endroit de la diaspora. Nous remercions le chef de l’état pour la lutte pour l’abolition du trafic de nos Compatriotes qui mène au quotient. Nous implorons la franche collaboration du chef de l’État et de nos autorités diplomatiques en vue de bien servir et  défendre les causes de  nos compatriotes comme cela se doit. Pour finir nous implorons le chef de l’État  et son gouvernement à revoir la décision de suppression de certaines chancelleries et ambassades.

La FIBeD est entièrement disponible à accompagner le chef de gouvernement béninois dans la parfaite réalisation de son programme d’action et dans sa vision pour la diaspora béninoise.

Je remercie également le Président Exécutif Cendros GOUNDJO et ses collaborateurs pour leur sens élevé de leadership et pour leur amour envers la diaspora béninoise

 

Laisser un commentaire