Revalorisation des salaires au Bénin : “La durée du contrat des AME passe de neuf à douze mois”, dixit Anselme Amoussou

Economie & Tech

( Voici la date d’effet des mesures proposées pour la revalorisation des salaires)

Trois heures d’échanges. C’est la durée de la rencontre du chef de l’Etat avec les partenaires sociaux en présence du patronat mardi 6 décembre à la pérsidence de la république. La séance a commencé à 17 heures et a pris fin au delà  de 20 heures « dans une ambiance conviviale et bon enfant », selon Anselme Amoussou, secrétaire général de la Confédération des syndicats autonomes ( CSA-Bénin). En ce qui concerne les AME, la durée de contrat passe de neuf à douze mois, mais…

Sur la question des Aspirants aux Métiers d’Enseignant (AME), les échanges entre le chef de l’Etat, son gouvernement, les partenaires sociaux leur ont permis d’avoir trois niveaux de propositions « qui semblent arranger un peu la situation des AME », selon Anselme Amoussou.

« Premièrement,  dit-il, deux mois pendant les vacances, ils ( AME, ndlr) auront des sessions de formation de renforcement de capacité pour améliorer leur niveau pédagogique et leurs prestations en classe. Ensuite, ils pourront désormais aspirer à être des contractuels de l’Etat pour ceux qui auraient fait au moins trois ans de contrat en tant que aspirants et qui auront subit avec succès un test d’évaluation qui leur permet d’accéder au corps des contractuels de l’Etat ».

En ce qui concerne le troisième niveau, il concerne la durée de contrat et le paiement. « La durée de contrat va passer désormais de neuf mois à douze mois, mais avec onze mois de paiement de salaire. Les deux derniers salaires qui sont les salaires qu’on va leur payer pendant les deux mois de renforcement de capacité seront des demi-salaires. Nous avons insisté pour demander au gouvernement d’achever ce qu’il a commencé en leur donnant des salaires pleins. Sur cette question nous n’avons pas pu faire évoluer la proposition du gouvernement ».

La date d’effet des mesures proposées

La question a été posée par les partenaires sociaux sur la date d’effet des mesures qui ont été proposées. « Le gouvernement a insisté pour que ca prenne  effet à partir de 2024 dans un premier temps. Suite à notre réaction, nous sommes revenus à janvier 2023 pour la date d’effet et nous avons insisté pour qu’on regarde un peu la situation sociale et qu’on tienne compte de la date  à laquelle le gouvernement a pris cet engagement et que le gouvernement puisse accepter de payer cette amélioration à partir de 2022 », fait savoir Anselme Amoussou. Selon le SG de la CSA Bénin « le gouvernement est resté sur sa position. Mais le chef de l’Etat face à notre insistance a accepté de discuter avec son gouvernement pour voir en conseil des ministres ce qui pourrait être fait éventuellement ». « On peut espérer que la position du gouvernement évolue sur la question de la date d’effet », a expliqué le secrétaire général de la CSA Bénin. En conseil des ministres mercredi 7 décembre 2022, on saura un peu plus sur cette question de la date d’effet des mesures proposées.

A.C.C.