Décès d’un enseignant : Petro Tchokodo sollicite l’aide de Talon et de bonnes volontés

Actualités

 

 

 

Théodore AMECHIKOU, natif du village KOYOHOUÉ, commune de Klouékanmè et père de 4 enfants dont  3 garçons et 1 fille a rendu l’âme  à DJOUGOU où il était récemment en poste.

 

Enseignant, il fût muté dans la Donga, plus précisément à DJOUGOU, laissant  derrière lui sa progéniture à Klouekanmey ; des enfants dont il  aura du mal à prendre régulièrement des nouvelles en raison de ses conditions assez précaires, apprend-on.

Une fois à Djougou Théodore Amechikou a décidé de mettre fin à ses jours.

Evacué à l’hôpital grâce à l’intervention des sapeurs-pompiers, Théodore AMECHIKOU a rendu l’âme laissant ainsi une petite famille dans la misère.

Informé, le jeune Pétro TCHOKODO s’est déplacé dans le village du défunt à KOYOHOUÉ dans la commune de Klouékanmè afin de soutenir la famille éplorée.

Il a rencontré la petite famille de l’enseignant décédé et réussi à tenir en mains le petit garçon orphelin. Une visite que les parents du défunt, encore sous le choc,  ont saluée. Emu, Pétro TCHOKODO a lancé un vibrant appel au chef de l’État, Patrice TALON et son gouvernement afin qu’ils assistent la petite famille de l’enseignant décédé qui a formé dans sa vie plusieurs futurs cadres du Bénin. Profitant de l’occasion, Petro Tchokodo a demandé aux hommes de bonnes volontés de témoigner leur sympathie aux orphelins.

Mr Pétro TCHOKODOa aussi attiré l’attention du gouvernement sur les mutations dites  « fantaisistes » qui s’opèrent dans l’administration publique notamment dans le secteur de l’enseignement, phénomène qualifié de fréquent dans le département du COUFFO. Cette situation rend  la vie pénible à certains braves enseignants qui ont commis le péché mignon d’œuvrer pour l’épanouissement des enfants béninois, cadres de demain.

 

Armelle C. CHABI

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *