Fin du championnat national scolaire : De futurs champions découverts à Adjohoun

Sports

(Pari gagné pour Oswald Homeky et Donald  Acakpo)

En clôture du championnat national scolaire, les établissements ayant vécu l’épilogue de cette deuxième édition se sont distingués  par l’intermédiaire de leurs équipes respectives. Pour certains responsables présents, à Adjohoun, ce mercredi 24 août, leurs performances  sont de bon augure pour l’émergence du sport local.

Un spectacle de toute beauté. Voilà ce qui a été offert au public du stade municipal d’Adjohoun après dix jours consécutifs de compétition. C’est le constat qui se dégage de la prestation de la plupart des établissements scolaires engagés dans le championnat national scolaire de cette année. Sur les quatre disciplines sportives, l’athlétisme a été le seul sport individuel. Par leurs parcours, les jeunes élèves ont fait alliage de leur savoir-faire. En témoigne, la  double performance de Goodness Ayi âgée de seize ans seulement.

Avec un chronomètre de 57s7, elle s’est adjugée la médaille d’or dans l’épreuve du  400 m féminin au profit du département du Borgou. Aussi sa performance de 12s7 sur le 100 m l’a-t-elle logée sur la plus haute marche du podium. Comme elle, Akim Alopri (Donga) a pris l’or après un chrono de 11s3 sur le 100m alors que Florent Ayétolou provenant du même département s’est emparé de la même distinction après sa course de 52s7.

Comme à l’occasion de la première édition qui s’est déroulée, l’année dernière, dans la commune de Grand-popo, le football était au menu des activités sportives de cette deuxième édition.

Sur le tableau féminin, les filles du Ceg Sainte Rita ont courbé l’échine en finale face à celles du Ceg Cobly. Cette victoire obtenue au terme de la séance des tirs au but (3-2) a coûté la double couronne aux représentants du département du Littoral. Il en résulte donc que chez les hommes, c’est le Collège d’enseignement général (Ceg) Sainte Rita qui a été sacré champion aux dépens du Ceg 1 Djougou (1-0). Les  vainqueurs de l’édition 2022 doivent leur salut à Hector Dosseh qui est l’auteur de l’unique but de la rencontre sur coup franc. Quelques heures avant le dénouement du tournoi de football, le public a vécu l’épilogue de la compétition de basket-ball où seuls les hommes ont compéti. Etaient en lice les élèves du  Complexe Scolaire protestant Gbéto qui sont venus à bout du Collège catholique Lokossa (37-33). La troisième marche du podium a été occupée par le Ceg Parakou. Outre la balle au panier, les sports de main ont également représentés par le handball. A l’issue de la finale, ce sont les filles du Ceg Pobè qui sont sorties victorieuses in-extrémis face à celles du Ceg 1 Bohicon (21-17). Une finale au cours de laquelle, les deux finalistes sont parvenus à combler les attentes du président de la fédération béninoise de handball : << Je suis complètement satisfait que nous avons déjà ce niveau-là au Bénin au niveau scolaire”. C’est en substance la déclaration de Sidikou Karimou. Cette opinion est aussi partagée par le directeur de l’Office béninois du sport scolaire et universitaire. Pour Donald Alexis Acakpo, ces compétitions scolaires doivent  servir de tremplin pour le sport national. << Le sport  à la base constitue aujourd’hui le vivier qui peut nourrir le sport d’élite du Bénin”  A cet effet, le patron de l’Obssu a estimé que  les instances fédérales sportives nationales ont un important rôle à jouer. << Si les différentes  fédérations peuvent prendre conscience de ça, je crois qu’on fera de très bons miracles au Bénin” Oswald Homeky, ministre des sports peuvent frotter les mains Les regards sont déjà fixés sur l’année 2023 où se tiendra la troisième édition de ce rendez-vous sportif scolaire pour que soient révélés d’autres talents.

Gineste TOSSOU DEGBE