Burkina : Coup d’Etat manqué contre le capitaine Ibrahim Traoré

Afrique

Un audio faisant état d’une tentative de coup d’Etat contre le capitaine Ibrahim Traoré circule depuis 27 novembre 2022 sur les réseaux sociaux au Burkina Faso. Le bras financier de cet énième coup d’Etat, serait un opérateur économique du pays, selon l’audio. On en sait un peu plus sur ce coup d’Etat manqué  lors de la rencontre du président de la transition avec plusieurs organisations de la société civile jeudi 1er décembre à Ouagadougou.

Lundi 29 novembre 2022, des jeunes se sont regroupés à la place de nation pour, disent-ils, dire “non au coup d’Etat”. Ne sont-ce pas des rumeurs pour semer la panique ? écrit Lefaso.net. « Savane FM a parlé de cet audio, d’autres médias également en parlent. Cela veut dire que c’est vrai. En Afrique, on dit très souvent qu’il n’y a pas de fumée sans feu. Coup d’Etat dans un coup d’Etat, dans un autre coup d’Etat, on en veut plus ». Propos de Souleymane Ouédraogo que rapporte Lefaso.net. Et d’ajouter que la présence de jeunes à la place de nation « vise non seulement à dissuader les détracteurs du capitaine Ibrahim Traoré, mais aussi à dire au président de la transition qu’ils sont mobilisés derrière lui ». Et de terminer : « Le pays a trop souffert. Avec ce président, on peut voir le bout du tunnel. On ne permettra à personne de toucher à un seul cheveu du capitaine. Le combat à mener, c’est contre le terrorisme », a-t-il menacé.

 

RFI se prononce aussi sur le coup d’état manqué. Au Burkina Faso, le président de la transition capitaine Ibrahim Traoré a annoncé qu’une tentative de coup d’État a visé son pouvoir la semaine dernière, écrit le média international qui ajoute que Ibrahim Traoré a rencontré plusieurs organisations de la société civile jeudi 1er décembre à Ouagadougou pour faire le point sur les actions à venir dans le cadre de la lutte antiterroriste et solliciter leur soutien dans la veille citoyenne.

Au cours de cette rencontre avec des responsables de la société civile, le président de la transition a confirmé cette tentative de coup d’État. Mais « grâce à la vigilance de ses hommes et la veille citoyenne, l’ennemi a été mis en déroute », a fait savoir Ibrahim Traoré qu’un participant à la rencontre rapporte. Le capitaine Ibrahim Traoré a déclaré connaître les commanditaires de cette tentative de putsch, mais il n’a procédé à aucune arrestation. Son équipe et lui se disent dans une dynamique d’apaisement et de cohésion sociale.

Le président de la transition a dès lors invité les organisations de la société civile à constituer des comités de vigilance et de veille citoyenne dans les villes et campagnes. « Il a demandé de rester vigilants et de constituer des cellules de veille dans les quartiers, car c’est la société civile qui doit veiller sur la bonne marche de la transition », confie un participant à la rencontre.

Lundi dernier des centaines de personnes avaient manifesté dans la capitale pour dénoncer une tentative de déstabilisation du régime en place. Elles s’étaient réunies à la place de la nation pour apporter leur soutien au président de la transition. Cela après ce qui était considéré comme des rumeurs sur une tentative de coup d’État.

S.E.