Bio Tchané fait le point et invite les enseignants à reprendre le chemin des classes

Politique

La rencontre gouvernement/partenaires sociaux de ce mardi 13 mars 2018 a connu des avancées significatives. Selon le ministre d’Etat Abdoulaye Bio Tchané, six décrets présidentiels pris par le gouvernement afin d’améliorer les conditions de vie et de travail des enseignants ont été exposés aux partenaires sociaux. Aussi, un point a été fait sur les statuts particuliers des enseignants suivi des propositions des représentants syndicaux.

Il y a eu plus de peur que de mal. Malgré le mécontentement d’un groupe d’enseignants qui exige la rétrocession des défalcations sur les salaires de février avant toutes négociations ; les pourparlers gouvernement/syndicats ont véritablement repris ce mardi 13 mars à l’Infosec de Cotonou. La moisson de ce conclave a été plus ou moins grande aux dires du chef de la délégation gouvernementale. Le ministre d’Etat Bio Tchané « invite avec solennité, les enseignants, les fonctionnaires du ministère de la santé et les autres à reprendre le travail dans l’intérêt de la nation ». Abdoulaye Bio TCHANE a également précisé dans la déclaration qu’il a lue à la presse au terme de cette énième rencontre gouvernement/syndicats, que les partenaires sociaux présents ont apprécié les avancées. C’est pourquoi il réaffirme « l’engagement et la détermination du gouvernement à poursuivre les négociations et à œuvrer pour une sortie de crise ».
Selon le Secrétaire général de la COSI-Bénin, Noel Chadaré, « le pouvoir a voulu qu’on négocie les statuts particuliers. Le pouvoir est resté muet en ce qui concerne la rétrocession des défalcations faites sur les salaires ». Toutefois, en dépit de toute considération et surtout contrairement aux négociations du 22 février dernier, à laquelle les représentants syndicaux ont claqué la porte ; celles de ce mardi 13 mars sont allées à leur terme. Noël Chadaré a de même fait comprendre qu’un compte rendu fidèle desdites avancées sera fait à la base. Et c’est à la suite de cette étape que la base décidera de la conduite à tenir ; suspendre ou pas les mouvements de grèves.

Déclarations du ministre Abdoulaye Bio Tchane à la fin de la rencontre gouvernement/syndicats

“Nous venons de finir 4h de discussions avec les secrétaires généraux des centrales et confédérations syndicales. Nous sommes, au gouvernement heureux de savoir que les partenaires sociaux ont accepté la main tendue du gouvernement en répondant présents à la séance de ce jour. Je suis donc heureux de vous dire que le dialogue a repris dans l’intérêt de toutes les parties et surtout de nos compatriotes. La rencontre de ce jour a permis des avancées significatives dans le dialogue social .Le gouvernement a fait au cours de cette séance le point sur les différents arrêtés concernant le statut particulier des enseignants .Les propositions ont donc été faites et discutées avec les centrales. Les partenaires sociaux en notant les progrès ainsi accomplis ont promis de faire un compte rendu à leur base et de nous revenir.Sur le sujet je ne doute pas qu’un terrain d’entente pourrait être trouvé car les responsables syndicaux ont pu constater la bonne foi et la flexibilité du gouvernement qui a bien tenu compte de leurs observations dans les discussions.
Ensuite comme convenu lors de nos précédentes rencontres et à l’arrêté de l’ordre du jour, les ministres ont rendu compte des négociations sectorielles notamment au niveau des enseignements primaires et secondaires. Au vu des résultats de ce jour ,au nom du Président Patrice TALON et de l’ensemble du gouvernement, j’appelle avec la solennité requise les enseignants ,les fonctionnaires du ministère de la santé et les autres fonctionnaires de l’administration béninoise à reprendre le travail dans l’intérêt général de la nation .
Je réaffirme ici l’engagement du gouvernement à poursuivre le dialogue et à œuvrer pour une sortie de crise dans l’intérêt de tous. Je vous remercie ».