Can 2024 en Côte d'Ivoire : Anjorin Moucharafou fait une promesse à Mathurin de Chacus

Actualités Sports

Dans un entretien accordé au média ivoirien Afrikipresse, l’ancien président de la Féderation beninoise de Football (Fbf), Anjorin Moucharaf se réjouit d’avoir été honoré président d’honneur de la Fbf. Il fait une promesse aux Béninois et surtout  au président réelu, Mathurin de Chacun par rapport à la Can 2024 en Côte d’Ivoire .

Anjorin Moucharafou fait son retour. Quatre ans après une disparition forcée ou consentente,   au lendemain de l’élection de Mathurin de Chacus à la tête de la Fédération béninoise de football en 2018,  A 70 ans, l’ancien président de la FBF, de 70 ans est nommé président d’honneur par son successeur, Mathurin de Chacus, qui a vu son mandat renouvelé pour  quatre ans. Pour avoir été honoré par son “frère”, l’ancien président de la Fbf qui a fait la pluie et le beau temps avec les Écureuils du Bénin, baptisé désormais les Guépards, s’ouvre au micro de nos confrères de Afrikipresse. «Maintenant je peux parler. Mon jeune frère Mathurin de Chacus m’a honoré vis à vis du football béninois et africain », confie-t-il.

Moucharafou Anjorin annonce qu’il veut reprendre les choses en main. Pas pour être candidat a un poste du comite exécutif de la Fbf, mais pour l’accompagner. «Je suis de retour. C’est un grand retour. Je vais reprendre les choses en main sous peu, non pas en tant que candidat mais aider mon jeune frère Mathurin à relever les grands défis. À 70 ans, je n’ai plus à convoiter un quelconque fauteuil. Je dois l’aider à se qualifier pour la CAN 2024 en Côte d’Ivoire. Le Bénin doit y être. Je serai d’attaque sous peu parce j’ai de l’énergie à revendre. Le Bénin doit faire entendre sa voix. N’oubliez pas que c’est moi qui ai qualifié le Bénin pour sa première CAN », a-t-il rappelé. Le Bénin a obtenu, en effet, sa première qualification a une Coupe d’Afrique des nations, sous le mandat du président Anjorin Moucharafou en 2004 avec l’entraineur belge,  René Taelman. Anjorin Moucharafou qui avait  remplacé Martin Adjagodo exhortait à chaque match, les joueurs de l’équipe nationale de football, leur faisant comprendre que la Fbf a joué le match à 50% et qu’il leur revenait de faire le reste pour la victoire. 

Il faut rappeler qu’après deux journées de compétition, comptant pour  les éliminatoires, le Bénin a enregistré deux défaites consécutives qui pourraient hypothéquer sa qualification à la Can 2024.

E.A.T.