Limogeage au CNCB : Voici pourquoi Hêhomey a suspendu l’ex Dg Alimatou

Economie & Tech

Le ministre des infrastructures et des transports,  Hervé Héhomey a suspendu par arrêté en date du 10 mars 2020 la Directrice du Conseil national des chargeurs du Bénin (CNCB), Alimatou Badarou, nommée en conseil des ministres le mercredi 30 octobre 2019. Le motif de cette suspension précise l’arrêté est : « pour mauvaise gouvernance et refus d’obéissance hiérarchique ».

Plusieurs faits sont reprochés par le ministre de tutelle à l’ex-Directrice du Cncb. Entre autres,  « la nomination et le recrutement de six  (6) cadres avec rang de Directeur au profit du CNCB et le recrutement de 24 stagiaires sans approbation de la hiérarchie » révèlent les réseaux sociaux. Ces nominations ont fait grimper la masse salariale du CNCB qui est dans une phase de restructuration.

Autre grief contre l’ex Dg Cncb, « la mise en œuvre de projets contraires à la vision du gouvernement pour le développement du CNCB, le refus de faire le point des recrutements à l’autorité malgré plusieurs correspondances pour la relancer et les  manquements aux instructions de l’autorité dans la gestion de l’Office d’Etat ». A tout ceci s’ajoutent, apprend-on, «  les affectations et redéploiement jugés fantaisistes du personnel contrairement à l’organigramme de l’office et en violation des profils ».

 

« Des pressions de la part de mon ministre.. »

 

Personnalité politique membre du Bloc républicain, Alimatou Badarou a été candidate aux dernières législatives. Suppléante sur la liste Bloc républicain dans la 15ème circonscription électorale, elle est une ancienne employée de banque, ancienne basketteuse et actuellement personnalité politique engagée au côté de l’actuel locataire de la Marina. Reçue le dimanche 08 mars 2020 sur Bi News, elle avait tenu des propos qui n’auraient peut-être pas été du goût de certaines personnes.

Alimatou Badarou a  confié aux journalistes de Bi News qu’elle recevrait des pressions de la part de son ministère de tutelle quand elle est appelée à poser certains actes. « Quand je mute quelqu’un, le ministère est en alerte, et puis j’ai de la pression, alors que c’est des gens qui sont peut-être dans des malversations financières; c’est des gens qui ne me permettent pas de mettre en place ma politique… », a déclaré Alimatou Badarou.

Alimatou Badarou a été nommée en conseil des ministres le mercredi 30 octobre 2019 en remplacement de Bruno Kangni. Ce dernier avait aussi remplacé Antoine Dayori relevé de fonctions pour mauvaise gouvernance et déposé en prison puis relaxé.

Monsieur Codjo Gauthier ABLET, ingénieur, statisticien, économiste et Directeur de la Prospective de la promotion des transports et de l’Assistance aux Transporteurs est cumulativement avec ses fonctions chargés de la liquidation des affaires courantes.

 

Jean-Louis KOGBEDJI

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *