Bénin- « tentative de coup d'Etat » : Une dizaine de personnes arrêtées (officielle)

Actualités

Une dizaine de personnes ont été arrêtées suite à une « tentative de coup d’Etat » qui aurait échoué dans la nuit du 25 au 26 juin 2020 au Bénin, apprend-on de source officielle.

 

Des informations contradictoires ont circulé sur le sujet sur les médias et autres réseaux sociaux. Et dans les discussions, plusieurs béninois et observateurs parlent de « supposée tentative de coup d’état ».

Pour la première fois, le ministre porte-parole du gouvernement  s’est prononcé officiellement sur la question  mercredi 1er juillet 2020. Selon le ministre Alain Orounlat, il y a eu des arrestations. Les personnes arrêtées ont posé  des « actes contraires à la paix ».

Le ministre Orounla a reconnu que « plus d’une dizaine de personnes ont été déférés pour des actes susceptibles de revêtir la qualification d’acte terroriste ». Toutefois,  il souligne que « rien ne confirme que ces individus s’apprêtaient à perpétrer ce qui se dit ». Et ce que dame rumeur et les réseaux sociaux ont dit,  c’est qu’il y aurait eu une “tentative de coup d’Etat” au Bénin.

Selon nos recoupements, des militaires, notamment des hommes de rang ont été arrêtés la semaine dernière. Le haut commandement militaire serait leur cible. Pourquoi faire? Leur projet serait de prendre en otage le haut commandement militaire et de montrer qu’il y a malaise au Bénin, informent les mêmes sources. Ils auraient été infiltrés, épiés, surveillés et n’ont pas pu mettre à exécution leur projet avant leur arrestation, apprend-on.

Parmi les personnes interpellées, il y a  un ouvrier poursuivi pour association de malfaiteurs et non dénonciation. Son avocat a pu obtenir sa libération et il est sous contrôle judiciaire, apprend-on. Une première audience de comparution a eu lieu à la commission d’instruction de la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (CRIET). Les militaires interpellés sont placés en détention provisoire. D’autres audiences sont prévues à la CRIET, apprend-on.

A.C.C.

Laisser un commentaire