Bénin : Un proche du ministre Homeky réagit à l’appellation “Guépards” de l’équipe nationale

Actualités Sports

(“Rien ne peut se faire sans l’aval du ministère des Sports et du gouvernement”, dit-il)

L’équipe nationale de football du Bénin porte toujours le nom “Écureuils”.  La Fédération beninoise de football devra encore attendre. ” Rien ne peut se faire sans l’aval du ministère des Sports et du gouvernement”, a réagit un proche du ministre des sports suite a l’appellation “Les Guépards” attribuée par la FBF en remplacement de “Écureuils”.

“Je pense que cette annonce du changement de nom de la sélection nationale vient de la Fédération béninoise de football. Nous l’avions tous suivie, mais j’estime que rien ne peut se faire sans l’aval du ministère des Sports et du gouvernement. La dénomination des équipes nationales est un nom générique qui doit aussi être le choix de l’ensemble des fédérations sportives. Il ne faut pas faire de polémique là où il n’y en a pas. Je pense qu’il faut que ce sujet fasse objet de discussion afin que le choix soit national. Il peut être celui de la Fbf mais il faut que cela soit une dénomination consensuelle : un choix unanime des fédérations, du ministère et du gouvernement », a réagi le conseiller aux sports du ministre Oswald Homéky, Jean-Marc Adjovi Bocco, dans le quotidien du service public, La Nation.  Le conseiller aux sports du ministre Oswald Homeky ajoute que

« Les Ecureuils ou un autre nom, ce n’est pas seulement le nom des footballeurs mais celui de tous les sportifs béninois. Je suis de ceux qui pensent que beaucoup de choses sont plus importantes aujourd’hui que le changement de nom de l’équipe nationale. Nous avons du travail au niveau de la direction technique nationale, de la formation des jeunes, du championnat scolaire et autres ».

Le changement du nom Écureuils par Les Guépards a été annoncé par le Président du Comité exécutif de la Fédération béninoise de football, samedi 20 Août au terme de l’Assemblée générale élective de l’instance faîtière du football au Bénin. Une appellation que le gouvernement Talon n’a pas encore validé.

Emmano A.T.