Un caporal-chef risque la radiation

Actualités

Un caporal chef en fonction dans une grande institution de la place est dans le collimateur de la hiérarchie militaire. Pour avoir, sur la demande d’une ‘’amie’’, battu puis ligoté nues de jeunes filles soupçonnées d’avoir « volé son amie », tenancière d’un bar restaurant à Cotonou, ce caporal chef risque la radiation.

Les filles soupçonnées de vol sont des employées de « l’amie » du Caporal chef. Le militaire et son amie ont été interpellés en fin de semaine par la brigade de recherches de Cotonou. Le militaire, lui, est actuellement en détention à la Direction générale de la Gendarmerie nationale à Porto-Novo, apprend-on.

Depuis Addis-Abeba où il participe à la Conférence sur le Financement du Développement, le Chef de l’Etat, Chef Suprême des Armées, Dr Boni Yayi, alerté par les images horribles du forfait du Caporal Chef dont le comportement horrible ramène à une époque révolue, a demandé à la hiérarchie militaire d’utiliser la rigueur des textes afin de procéder à la radiation immédiate et sans délai du militaire sans préjudice de poursuites judiciaires. Le Caporal-Chef est présentement en détention à la Gendarmerie Nationale où il subit des interrogatoires en lien avec les actes ignobles qui lui sont reprochés. Selon plusieurs observateurs, ce militaire mérite des sanctions exemplaires de la part de la justice béninoise.
Selon nos sources, dès son retour d’Addis Abeba, le Président de la République, entend tirer au clair cette ténébreuse affaire qui fait la honte de notre pays en ce 21è siècle.

C’est sur la demande d’une « amie » à lui que le caporal chef aurait “corrigé” ces jeunes filles soupçonnées d’avoir volé son amie. Les jeunes filles sont des employées de la dame secourue par notre militaire. La dame est tenancière d’un bar restaurant à Cotonou tandis que le caporal chef dont les heures sont désormais comptées dans l’armée béninoise travaille dans une grande institution de la république.