« Tout le monde est impliqué», dixit Jean Baptiste Satchivi

Economie & Tech

De nouvelles perspectives pour l’économie béninoise. Les états généraux du secteur privé se tiennent les 16, 17 et 18 décembre 2014 au Palais des congrès à Cotonou.

Initié par la CCIB pour évaluer la participation du secteur privé béninois à l’émergence de l’économie nationale, ces assises seront aussi une occasion de repenser la collaboration secteur privé, secteur public au profit de cette économie. L’objectif de ces états généraux, selon le président de la CCIB, est de relever les défis du secteur et d’instaurer le dialogue entre les acteurs des secteurs privé et public. ” Ces états généraux se fondent sur l’impérieuse nécessité de diversifier notre économie, au moment même où nos sources classiques de croissance stagnent et nous invitent à plus d’initiative visant à puiser davantage dans notre génie créateur”, a indiqué le président de la CCIB à une conférence de presse jeudi. Il rappelle qu’au delà de la dynamique que connaît le secteur, il est confronté à d’énormes problème. Ces problèmes vont du besoin de financement des PME, à l’attribution des marchés, au non-respect des clauses des contrats de sous-traitance, au manque de mains d’œuvre qualifiée. Tous ces maux seront bientôt passés au peigne fin. Au cours de ces assises a rappelé les organisateurs, les participants, auront à diagnostiquer les forces et faiblesses des entreprises, faire l’état des lieux et trouver des solutions pour le rayonnement des entreprises au profit de l’économie béninoise.
Le président Jean Baptiste Satchivi a tenu à rappeler que le dialogue public-privé sera l’un des fondamentaux de ses assises. Les états généraux restent donc une occasion pour mobiliser tous les acteurs économiques autour des ambitions du gouvernement pour une économie nationale prospère.

” Le secteur privé a un rôle très important à jouer dans la vision Bénin Alafia 2025… Les États généraux sont sans exclusif mais inclusif…. Tout le monde est impliqué», a souligné Jean Baptiste Satchivi. Il appelle tous les acteurs économiques à la mobilisation. Dans un communiqué signé par son président Sébastien Ajavon, le Conseil National du Patronat du Bénin affirme que « les objectifs poursuivis par lesdits Etats Généraux et contenus dans la décision N°008/CCIB/P/DC/SG/2014 du 30 avril 2014 portant création, attribution, composition et fonctionnement du Comité d’organisation des états généraux du secteur privé béninois ont été largement débattus au cours des travaux de la Table Ronde secteur public / secteur privé en octobre 2012. Un début d’application des conclusions de la table ronde économique est toujours attendu. Le Conseil National du Patronat du Bénin refuse de s’embarquer dans d’éternels recommencements et demande à la Chambre de Commerce et d’Industrie du Bénin de s’atteler plutôt à promouvoir une réelle mise en œuvre et un suivi rigoureux des conclusions des réflexions déjà menées lors de la table ronde ».