Rencontre avec les présidents des clubs et des fédérations sportives : Talon veut voir le Bénin au podium des compétitions africaines et mondiales

Actualités

(Il invite les acteurs du football à suivre l’exemple du Maroc au Mondial 2022)

Le Président de la République Patrice Talon a rencontré jeudi 22 décembre, au Palais de la Marina, les responsables des clubs et des fédérations sportives. A l’occasion, le chef de l’Etat a dit à ses hôtes ses ambitions de voir le Bénin se hisser au podium lors des compétitions africaines et mondiales.

Apprécier ensemble les efforts qui se font depuis quelques années, apporter les corrections en vue de meilleures performances, et exhorter les acteurs sportifs béninois à vite gravir les paliers du sport africain voire mondial, tout cela pour un challenge commun, celui de voir le Bénin figurer aux bonnes places des compétitions internationales. C’est le défi que le Président Patrice TALON a voulu que l’ensemble des acteurs du monde sportif partage avec lui à travers la rencontre de vérité qui s’est tenue au Palais de la Marina ce jeudi 22 décembre 2022.

Les ambitions du chef de l’Etat font suite  à la prestation historique des Lions de l’Atlas du Maroc à la Coupe du Monde 2022 au Qatar. A la rencontre du jeudi dernier, Patrice Talon a exprimé son admiration pour l’exploit de l’équipe marocaine de football au Mondial Qatar 2022, exploit salué par tout le continent africain. « Nous avons tous regardé les matchs de la Coupe du monde avec beaucoup d’intérêts, beaucoup d’enthousiasme, même avec fierté pour certains matchs. Nous avons vu cette demi-finale entre la France et le Maroc qui a suscité beaucoup de fierté sur le continent africain pour une première participation d’une équipe africaine dans le carré final », a déclaré le Président de la République.  Selon lui,  les Marocains méritaient même d’être qualifiés pour la finale du Mondial 2022. « Ils en avaient non seulement la capacité et le talent, mais la rage de vaincre. On a pu voir combien de gens ont été malheureux après l’élimination du Maroc parce qu’on était si près du but », déclare Patrice Talon.

Voir le Bénin arriver à un tel niveau est un vœu ardent du chef de l’Etat béninois. Selon lui, les jalons ont déjà commencé à être posés. Il fait allusion aux différentes réformes engagées et la volonté affichée par l’État béninois. « Je vous ai invités pour faire un peu le point de notre début. L’État a montré sa volonté d’impulser le développement sportif, la compétition, en réalisant quelques infrastructures, une première série. Nous avions réalisé 22 stades en plus de ce que nous avions dans le pays et une autre série va bientôt démarrer », a fait savoir Patrice Talon.

A cette rencontre, les acteurs ont salué les efforts historiques et inédits du gouvernement du Président Patrice TALON, évoquant ainsi le point relatif aux financements accordés aux clubs même s’ils ont saisi l’opportunité pour plaider pour une augmentation de l’enveloppe. À ce propos, le chef de l’Etat a convié les présidents des clubs et responsables de la fédération à plus de créativités afin d’accompagner le gouvernement à atteindre cet objectif, car le sport est pourvoyeur de richesse. Il les a appelés à plus de performances et à une union sacrée entre le public sportif et les clubs : « Travaillez à remplir les stades lors des différents matchs. Quand le public est là et que vous produisez du bon jeu, vous pouvez faire circuler de petites caisses afin de demander aux supporters de faire un geste à l’endroit du club. Ce qui crée même un amour fort entre le club et ces derniers. Soyez imaginatifs, soyez créatifs » a suggéré le Chef de l’État. Dans la foulée, il a exhorté les clubs qui ont plus de moyens à un fair-play financier vis-à-vis de ceux qui n’en n’ont pas suffisamment.

À la question de l’augmentation du nombre des joueurs étrangers dans les clubs, le Chef de l’État a été favorable et plaide pour cela. Il a expliqué que les compétences créent les talents et que la présence de ces joueurs étrangers compétents va créer l’envie chez les joueurs locaux à être également compétents ».

Au-delà de ces points, l’entretien des infrastructures sportives a été un sujet majeur des discussions. Les acteurs en charge de la gestion de ces stades ont admis des insuffisances. Le Chef de l’État a exprimé son insatisfaction et invité les responsables, notamment les maires et les Secrétaires exécutifs à prendre leurs responsabilités car il est inconcevable que les stades construits avec l’argent du contribuable béninois puissent rester dans un état insalubre. Le Président Patrice Talon a embrayé pour évoquer la convention de concession des stades. A ce sujet, il a exhorté les sociétés sportives qui n’ont pas encore à charge la gestion d’un stade nouvellement construit à s’engager. Sur les lieux, quelques-unes ont pris le pari de s’inscrire dans la dynamique, ce qui soulagerait les municipalités qui n’ont pas souvent les moyens d’entretenir les infrastructures.

Patrice TALON est revenu sur la vétusté des moyens de transport des joueurs au niveau de certains clubs. Il a demandé aux présidents de ces clubs de faire un effort afin de mettre les joueurs dans de bonnes conditions. Le Président de la République a aussi envisagé un accompagnement du Gouvernement à cet effet.

Plusieurs autres points ont meublé la rencontre dont celui relatif aux joueurs talentueux de nationalité étrangère qui désirent jouer exclusivement pour le Bénin. Les acteurs plaident auprès du Chef de l’État afin qu’un mécanisme soit trouvé. Le Chef de l’État a expliqué à ses interlocuteurs qu’ensemble un moyen sera trouvé pour eux. “Ce moyen existe déjà conformément aux lois de la République”, a-t-il précisé

Cette rencontre a permis d’esquisser les pistes d’un nouveau départ pour le sport béninois. Ce qui augure déjà d’un lendemain meilleur pour les sports au Bénin.

Avec S.E.