Suarez terrasse le Real, le Barça s’envole

Sports

Luis Suarez, auteur d’un but d’attaquant pur, a terrassé le Real Madrid (2-1) dans un clasico électrique dimanche et offert une victoire inestimable au FC Barcelone, qui prend quatre longueurs d’avance en tête du Championnat d’Espagne à dix journées de la fin.

Voilà Barcelone nanti de 68 points, quatre de plus que le Real (2e, 64 pts) et huit de mieux que Valence (3e, 60 pts). Ce n’est pas une assurance tout risque mais cela commence à ressembler à un ascendant confortable avant le sprint final.
Dans un match très indécis, le sort du match a oscillé en permanence entre les deux camps.

La défense madrilène a longtemps contenu le trident offensif barcelonais “MSN” (Messi-Suarez-Neymar), qu’on a assez peu vu en première période. Juste le temps pour Messi d’enrouler un coup franc excentré pour la tête de Jérémy Mathieu, qui a battu Iker Casillas (19e).
Ce but sur coup de pied arrêté, au même titre que celui de Suarez sur un long ballon, a bien résumé la mue opérée par le Barça cette saison sous la direction de Luis Enrique: les Catalans sont plus pragmatiques et moins attachés à leur sacro-saint jeu de passe.
Le Real, convalescent ces dernières semaines, aurait pu mériter beaucoup mieux, comme sur cette reprise expédiée sur la barre par Ronaldo (12e).
A l’inverse, le score aurait pu atteindre 2-0 si Neymar, se retrouvant seul devant Casillas après une frappe de Suarez, n’avait pas raté l’immanquable. Sur la contre-attaque, Karim Benzema a placé une merveille de talonnade et Ronaldo s’est jeté pour égaliser (31e), avant d’inciter le Camp Nou à se taire d’un geste impérieux.
L’égalisation a galvanisé le Real: on a vu les Madrilènes gagner nombre de duels et presser haut et il a fallu un excellent Gerard Piqué pour maintenir le score inchangé. Le défenseur catalan a notamment taclé un ballon dans les pieds de Bale qui filait au but (39e).
Juste avant et après la pause, on a longtemps cru que le Real allait prendre l’ascendant: but de Bale annulé pour un hors-jeu préalable de Ronaldo (40e), missile de “CR7” claqué par le gardien (43e), frappe de Bale juste à côté après un corner (44e), Benzema qui bute sur le gardien Claudio Bravo au bout d’une belle action collective (49e)…
Mais le but de Suarez a tout changé. Le Real a dû attaquer, laisser des espaces, et si Neymar n’avait pas été si gourmand après deux festivals de dribbles (68e, 71e), le Barça aurait pu passer une fin de match tranquille.

Résultats de la 28e journée du Championnat d’Espagne de football:
vendredi
Elche – Valence CF 0 – 4
samedi
Atletico Madrid – Getafe 2 – 0
Rayo Vallecano – Malaga 1 – 0
Levante – Celta Vigo 0 – 1
Athletic Bilbao – Almeria 2 – 1
Grenade – Eibar 0 – 0
dimanche
Deportivo La Corogne – Espanyol Barcelone0 – 0
Villarreal – FC Séville 0 – 2
Real Sociedad – Cordoue 3 – 1
FC Barcelone – Real Madrid 2 – 1