Eliminatoires de la Can : Renvoyé des U 23 pour “mauvaise conduite”, Charbel Gomez s’explique et…s’excuse

Sports

Charbel Gomez est arrivé à Cotonou, mais il ne sera plus avec les Ecureuils U23 qui disputent un important match des éliminatoires du Can U23. Le staff technique a renvoyé le joueur pour “mauvaise conduite”. Joint, le joueur donne sa part de vérité. 

Charbel Gomez est convoqué dans le cadre de la double confrontation face au Soudan, comptant pour le second tour des éliminatoires de la Can U23, Maroc 2023. Notre confrère Roméo Aklozo rapporte qu’à sa descente d’avion dans la soirée de ce lundi 10 octobre, le joueur a posé un acte peu responsable. Selon des sources proches de la sélection olympique du Bénin, ajoute notre confrère, le joueur d’Amiens a refusé de rejoindre l’hôtel où sont logés ses coéquipiers. Malgré l’insistance de l’Intendant qui est parti le chercher , il a préféré suivre une connaissance qui l’attendait déjà à l’aéroport. Toutes les tentatives du sélectionneur pour le joindre ont été vaines. 

Ne pouvant accepter ni tolérer un tel comportement qui d’avance annonce que le joueur n’a pas pris au sérieux cette mission républicaine, le staff technique a décidé de l’exclure de cette campagne continentale, conclut R.A.. 

Charbel Gomez donne sa part de vérité…et s’excuse

C’est notre confrère Senankpon Perez Lekotan qui a  échangé avec le joueur incriminé qui s’explique. “Chers tous, après mes publications sévères sur Charbel Gomez, il a eu le plaisir de m’appeler et de s’expliquer afin de donner sa version des faits”, fait savoir le journaliste Lekotan qui rapporte les propos de Charbel Gomez: « Je n’avais aucun programme lié au regroupement de l’équipe national olympique. Je n’avais pas été informé que j’allais être conduit directement à l’hôtel. J’avais des colis pour ma famille et avant mon arrivée, j’avais déjà contacté un proche pour venir me chercher. J’ai informé Monsieur Alphonse Hennou (Envoyé de la Fbf) que je rejoindrai le groupe après avoir salué la famille. La preuve, je lui ai remis ma valise, mon passeport et mon sac à dos. J’ai même payé le taxi qui est envoyé me chercher. J’ai rejoint l’hôtel avant 1h du matin. Je vous appelle de l’hôtel », a réagi Charbel Gomez. Toutefois, le journaliste Senankpon Perez Lekotan souligne que le joueur a fait économie de vérité: “Je connais la vérité de l’affaire. Je laisse la Cellule de  Communication de la Fédération Béninoise de Football faire son travail”, dit-il. 

Dernier élément de ce dossier, le conseiller sportif du joueur s’excuse. Dans un document audio, il plaide le cas de Charbel Gomez qui aurait, dit-il, crû que c’est comme cela se passe avec la sélection A où il devait rejoindre le campement le lendemain de son voyage, car il avait une urgence en famille. Il “s’excuse pour ce malentendu qui ne se reproduira plus”.

E.A.T