Patrice Talon chez Vladimir Poutine à Sotchi en octobre

Afrique

Le Président de la République est invité à la première édition du Sommet Russie-Afrique qui s’ouvre le 24 octobre prochain dans la ville de Sotchi, selon des sources diplomatiques. Cette visite sera la première d’un chef d’Etat béninois en Russie depuis 33 ans. Elle pourrait déboucher sur la signature de plusieurs accords de coopération.

Plusieurs chefs d’État et de gouvernement africains ainsi que des chefs d’entreprises russes et africains participent à ce sommet destiné à rechercher “les meilleurs moyens de renforcer la coopération bilatérale entre les deux parties”.
Cette conférence sera consacrée surtout au développement des liens de coopération entre la Russie et le continent africain dans les domaines politique, économique et culturel. Elle constitue une plateforme de débat autour des différents défis actuels dans le monde et la recherche des moyens de renforcer la stabilité régionale.
Une Déclaration politique sur l’état et les perspectives des relations et de la coopération entre la Russie et les pays africains sera signée pour marquer le sommet, selon un communiqué du Kremlin.

En marge des travaux du sommet, il est prévu un forum économique réunissant des responsables russes et africains et des représentants de grandes entreprises. D’importants d’accords seront signés entre différentes parties dans les domaines du commerce, de l’économie et de l’investissement.
Pour ce qui concerne la délégation béninoise, le voyage de Sotchi pourrait déboucher sur la signature d’accords de coopération dans les domaines des mines, de la géologie, de l’hydroénergie et autres.

Revitalisation des relations diplomatiques

Cette première visite du président Patrice Talon et la première d’un chef d’Etat béninois en Russie depuis 33 ans marquera un tournant décisif dans la vitalité de la coopération bilatérale.
L’établissement des relations diplomatiques entre le Bénin (ex Dahomey) et l’ex Urss remonte à 1962. Le premier Ambassadeur soviétique a présenté ses lettres de créances en 1966. Les relations sont devenues plus actives après 1972, surtout pendant la période révolutionnaire.
En 1986, le Président de la République Populaire du Bénin Mathieu Kérékou, a effectué une visite officielle à Moscou. Ce qui a abouti à la signature de la Déclaration de l’amitié et de la coopération.

Dans les années 70-80, beaucoup d’autres documents ont été signés et portent entre autres sur la coopération dans les domaines économiques, de la presse, des recherches géologiques, de la liaison aérienne, de la culture, et autres. Il y avait à Cotonou le Centre culturel soviétique, la Représentation commerciale, l’agence de la compagnie aérienne Aéroflot. Plus de 2 500 Béninois ont fait leurs études en Russie et dans les autres pays de l’ex Urss.

Avec le processus du Renouveau démocratique des années 90, une nouvelle page de coopération s’est ouverte entre les deux pays. Le 9 janvier 1992, la République du Bénin a reconnu la Fédération de Russie. Suite aux profonds changements politiques et économiques intervenus dans les deux pays dans les années 90, la coopération bilatérale a connu un ralentissement.

Mais depuis quelques années, la coopération bilatérale a connu une tendance à la revitalisation surtout dans les domaines économique et commerciale, la décentralisation, la formation des cadres, la culture et la recherche minière