Reformes et redynamisation des sports au Bénin : Oswald Homeky salué pour son sens de l’efficacité

Actualités

Des classes sportives au modèle de sociétés sportives, Oswald Homeky, ministre des sports aura démontré son sens de l’efficacité pour la concrétisation des réformes dans le domaine des sports au cours du quinquennat du Président de la République, Patrice Talon.

Oswald Homeky est salué pour son sens de l’efficacité et sa politique du résultat. En 2016, il n’est encore qu’un discret ministre des sports. En 2020, il rentre dans l’histoire.

Sous le ministre Oswald Homeky plusieurs réformes ont été engagées dans le secteur du sport. « C’est des réformes qui ont permis d’avoir d’importants résultats et de révéler le Bénin aussi bien au niveau des différentes équipes que dans les disciplines individuelles », dit-il.

Dans le domaine des sports, l’un des actes forts posés par le gouvernement du président Talon pour redorer le blason du sport béninois est la subvention accordée aux différentes fédérations. Selon le ministre Oswald Homeky ces subventions ont connu une augmentation jusqu’à atteindre la somme de 653 millions de francs CFA en 2019 sur l’ensemble des fédérations.  Le gouvernement en mettant en place ces ressources, souligne le ministre Homeky, a décidé qu’elles ne seront renouvelées qu’aux fédérations qui auront justifié de leur utilisation l’année précédente. Les subventions sont reçues directement, les montants dits publiquement, les chèques  remis devant tout le monde, et les ressources virées à chaque fédération, qui conformément au principe de reddition de compte, se doit de justifier de l’utilisation qui a été faites des ressources de l’année précédente avant d’être éligible à celles de l’année suivante.

Ces subventions, justifie Oswald Homéky, ont beaucoup amélioré les performances. « Dans plusieurs disciplines, les athlètes font des victoires qui autrefois, n’étaient pas habituelles. Que ce soit au niveau des équipes que des disciplines individuelles, plusieurs succès sont enregistrés », a-t-il expliqué en avril 2020 au cours de l’émission « Le Temps des moissons ».

Création de sociétés sportives

Mais avant avril 2020, précisément le 15 décembre 2018, lors de la présentation du budget de son ministère, passé du simple au triple – 58 milliards de F CFA contre 18 milliards en 2018 –, les députés de tous bords ont salué les performances de son administration, ainsi que nombre de ses réformes.  « J’apprécie beaucoup ce qu’il fait dans le domaine sportif. C’est un investissement pour l’avenir », a observé un dirigeant de club, citant l’initiative concernant le financement du sport par le secteur privé.

En effet, depuis janvier 2019, une contribution de 1/1 000 du chiffre d’affaires, hors TVA, est appliquée aux grandes entreprises pour participer au développement du sport. « Ce n’est pas une taxe qui sera collectée par l’État. C’est aux entreprises elles-mêmes de dépenser ce montant au profit d’un club dont elles seraient propriétaires ou sociétaires », explique Oswald Homeky. Le modèle de sociétés sportives retenu par le gouvernement a été expliqué aux opérateurs économiques. Il s’agit de la société anonyme sportive professionnelle optée par l’État dont le modèle a été présenté, lundi 31 août 2020 à Cotonou, aux opérateurs économiques opérant dans le sport béninois.

La réforme de création de la société sportive permettra la création de richesse et le développement du sport au Bénin.

Les entreprises sont invitées à créer des sociétés sportives qui, à travers des signatures de conventions avec les associations sportives détentrices du récépissé d’enregistrement, opéreront la partie professionnelle de ces associations. C’est une réforme qui permettra d’opérer le projet comme un business contrairement au principe non lucratif des associations de la loi 1901. Par cette convention, l’entreprise exploite tous les attributs de l’association sportive et opère les clubs professionnels. En contrepartie, l’entreprise financera la partie amateur, les catégories d’âge, le sport féminin, etc.‹‹L’entreprise pourra construire et développer un projet sportif avec un budget y afférent. Joueurs et encadreurs techniques recevront régulièrement leurs salaires. Ce qui va conduire les clubs à se professionnaliser. Il y aura une forte animation des ligues professionnelles, des championnats amateurs et du sport féminin. Ainsi, les entreprises pourront avoir une meilleure visibilité››, explique le ministre Homeky C’est  une avancée significative dans le domaine des Sports que vient d’engager le gouvernement du Président Talon qui tient à valoriser et promouvoir tous les talents sportifs béninois et leur garantir des jours plus heureux aussi bien pendant, qu’après leurs carrières sportives. C’est le moyen le plus sûr pour que le Bénin puisse briller dans toutes les disciplines sportives, indique Oswald Homeky.

La création des sociétés sportives sonnera le glas de la personnalisation de la plupart des clubs de football. Un nouvel ordre règnera bientôt au sein du monde sportif au Bénin. Les professionnels du sport seront dorénavant liés à leurs clubs respectifs par un contrat qui leur permettra de bénéficier d’une rémunération certaine et périodique. Hormis le volet financier, les nouvelles réformes prennent également en compte l’aspect institutionnel.

Vaste programme de développement d’infrastructures sportives

Par ailleurs, le sport ne saurait se développer au Bénin si les infrastructures n’existent pas. C’est ce qui explique un vaste programme de développement des infrastructures sportives dans le pays. Outre la réhabilitation du stade de l’Amitié et des stades Charles de Gaulle et René Pleven, le gouvernement dans sa stratégie dote les communes de stades afin de permettre aux populations d’être proches d’infrastructures aux normes internationales.

Dans un premier temps, il y a un programme de construction de stades omnisport dans 22 communes avec une capacité de 3.000 places dont 1.000 places couvertes, selon le ministre des sports. Plusieurs stades sont presque terminés.

La 2ème phase sera lancée dans les prochains. L’objectif à terme, selon Homeky,  est de faire en sorte que chaque commune du Bénin puisse être dotée d’infrastructure sportive. Le ministre Homeky a marqué ainsi son territoire seulement en 4 ans et quelques mois.

 

Emmanuel Amour T.

 

Laisser un commentaire