NAGO s’indigne contre “pinn …pann”de Boni YAYI

Politique

“Le minimum que je puisse dire, pour ne pas être méchant, c’est que le Chef de l’Etat a été emporté par son enthousiasme….”. Mathurin Coffi NAGO au sujet du fameux:”pinn….pann” de Boni YAYI à ceux qui voulaient l’entendre. C’était lors d’un speech d’explication et d’information de ses partisans notamment des enseignants de la Commune de Lokossa, et pour la première fois, samedi dernier, à Lokossa.

“……Contrairement à ce que l’on dit ici et là, ne croyez pas que les choses allaient comme sur les roulettes. Non!
Vous me regardez en face vous pensez que je suis un homme à avaler tout? Vous pensez ça?

Oui, c’est vrai on a dit que quand on dit “pinn…. on dit pann”, le minimum que je puisse dire, pour ne pas être méchant, c’est que le Chef de l’Etat a été emporté par son enthousiasme et il a prononcé une phrase qui n’était pas du tout vraie.
Et c’est là où je demande aux cadres et aux journalistes en particulier de ne pas se contenter de répandre, de propager tout ce qu’on dit. Mais d’analyser, d’apprécier, de jauger de la validité de ce que l’on dit; ça ne veut rien dire pinn…pann.
Il faut commencer à se demander soi même si c’est possible. Chacun de nous a un parcours professionnel, un parcours académique, un parcours politique.

Nous sommes des responsables nous devons jouer notre rôle. Et c’est ce que j’ai fait, même si l’on peut penser le contraire, depuis 2007. ça n’a pas toujours été facile. Je peux vous le garantir, je peux vous le dire. Nous n’avons toujours pas été d’accord. Mais je n’avais pas besoin de faire venir sur la place publique nos divergences. Mais je n’ai jamais hésité de dire ce que je pensais. Contrairement aux apparences. Parce que les apparences sont trompeuses. Vous pouvez demander à ceux de mes collègues ou à ceux de mes parents: qui est Mathurin Coffi NAGO? Mathurin Coffi NAGO est quelqu’un d’engagé, quelqu’un de très combatif, quelqu’un de fidèle. Mais il y a des limites. Vous pouvez avoir dix mille cornes, si vous parlez mal je vous répondrai; d’abord de façon discrète mais s’il cela ne change pas, publiquement je vous répondrai”.