Nouvel an et législatives 2023 : L’Ong Bénin Diaspora Assistance adresse un message aux Béninois et fait des suggestions

Société

L’ONG Bénin Diaspora Assistance lutte contre la fraude, la corruption et préserve la paix en faveur des Béninois dans le monde. A travers un message, ce mardi 3 janvier 2023, cette organisation non gouvernementale que dirige Médard Koudébi adresse un message aux Béninois à la veille des élections législatives 2023 et au début de la nouvelle année. “que les élections  soient un moment de joie et de vérité des urnes”, suggère l’Ong dans un message signé par la Cellule de communication. Lire ci dessous l’intégralité dudit message.

«  Beninoises et Beninois,

Très Chers Compatriotes,

L’année 2022 a connu son épilogue. Au cours de cette Année, plusieurs événements ont jalonné la vie du Benin et ont marqué les uns et les autres positivement ou négativement.

Nous voici à présent en 2023. Je tiens à vous formuler mes vœux les meilleurs, de Santé, succès, paix et réussite dans toutes vos initiatives. Que vos efforts respectifs soient couronnés d’un succès sans partage.

Le Bureau de l’ONG BENIN DIASPORA ASSISTANCE  tient également à féliciter le President Patrice Talon et l’ensemble de son gouvernement pour les efforts consentis tout au long de l’année pour la décrispation  politique . Il est évident qu’il reste encore  beaucoup, pour ne pas dire énormément à faire.

Nous remercions les autorités béninoises qui, grâce à nos dénonciations ont  connus 67% de suite favorable  d’amélioration du bien être du peuple souverain en moins de 8 jours après chaque publication.  Mais chaque pas doit être apprécié et encouragé pour susciter encore plus.

Nous en profitons pour formuler à l’ensemble du Gouvernement et à son chef, nos vœux les meilleurs de Santé, De succès et d’accomplissement dans tous leurs projets. Puisse le bon Dieu illuminer chacun d’eux pour des réussites encore  plus  grandes.

Cela fait, nous tenons à inviter tout le peuple Beninois, du Nord au Sud et de l’Est à l’Ouest au calme et à la sérénité au vu des élections qui s’annoncent courant ce mois, notamment le dimanche 8 Janvier 2023 afin que les élections  soient un moment de joie et de vérité des urnes.

Vous savez aussi bien que nous, que les diverses élections passées n’ont pas fait l’unanimité au sein de la classe politique et de la population. Ce qui a entraîné des violences de part et d’autres et ont conduit au décès d’une multitude de personnes et à l’exil de certains, engendrant de ce fait, une kyrielle d’orphelins, de veufs ou de veuves. Ces faits graves, ne doivent plus se reproduire dans notre pays.

Nous devons en tirer des leçons afin de corriger le tir pour les joutes électorales à venir notamment celle du 08 janvier 2023.

Ainsi donc, nous invitons au calme tout le peuple Béninois, et toutes les composantes de la classe politique du Benin. Que personne ne cède à la violence. Le Benin est pour nous tous, il est un et indivisible et nous devons plutôt travailler à consolider les acquis démocratiques  chèrement acquis en février 1990, et à faire en sorte que notre postérité, hérite d’un pays rayonnant, beau et structuré.

Pour ce faire, c’est à partir de maintenant que les efforts doivent être consentis.

Le dimanche prochain, que chaque citoyen en âge de voter, sorte et aille accomplir son devoir civique dans la paix, la joie et la bonne ambiance. Que vous soyez au Nord, au Sud à l’Est ou à l’Ouest, ne restez pas en marge de cet événement joyeux.

Nous tenons encore une fois à remercier le chef de l’État,  son Excellence le Président Patrice Talon   qui nous a évité le pire cette fois-ci et qui a permis à tout le monde de participer à ces élections. Cela montre sa hauteur d’Esprit et démontre que les diverses critiques sont vues, lues et appréciées.

Vous avez su éviter le piège que  posaient certains parasites  de votre entourage qui ne veulent pas la paix dans ce pays.

Gouverner, ce n’est pas facile et la démocratie pour un capitaliste  est comme une pénitence , surtout quand on est dans un système capitaliste où on veut aller vite.

Nous savons très bien que pour mener à bien certaines  réformes, vous aviez du outrepasser certains acquis démocratiques quitte à paraître “mauvais ” mais tout en gardant  à cœur le sens de la Nation.

Aux membres de l’opposition et à la société civile, nous vous invitons à plus de courage et de patience pour la suite. Vous avez fait un pas en arrachant votre participation mais ce n’est pas fini. Vous devez continuer les efforts afin d’engranger plus de victoires, et aider aussi le Président avec vos dénonciations constructives dans le but d’améliorer le quotidien du peuple Béninois, car la finalité doit être  bel et bien le BENIN.

Nous vous prions d’inviter vos partisans également au calme et à la retenue, afin que tout se passe dans la bonne ambiance.

Aux divers Chefs d’Arrondissements et Chefs quartiers ou assimilés, veillez aux respects des consignes de vote, et évitez de vous lancer dans des tentatives d’estampillation de bulletins et bourrages d’urnes. Les images et vidéos passées où Députés et chef d’arrondissement ou membres de bureaux de votes, bourrent les urnes en cachetant les bulletins de votes ne doivent plus jamais se reproduire dans ce pays.

Nous invitons toutes les parties ainsi donc à la vigilance.

Nous tenons également à dire à ceux qui détiennent soit des fausses cartes, ou aux étrangers présents sur la liste électorale où dont les noms sont dupliqués dans plusieurs centres de vote, que nous avons leurs noms respectifs, et gare à eux s’ils se présentent dans ces bureaux de vote. Ils seront identifiés et mis à nus.

A la fin des élections après la proclamation des résultats, il est impératif que des rencontres soient faites entre toutes les parties, mouvance comme opposition, ONG et membres de la société civile afin de retenir et de définir le futur. Ainsi un audit du Fichier National et du fichier  électoral de l’ANIP    devra être fait afin de situer les responsabilités et parfaire ce qui est déjà fait.

C’est l’occasion de féliciter le Directeur de l’Anip, Monsieur Cyrille GOUGBEDJI pour tous les efforts consentis. Ce n’est pas une tâche facile, mais plaise au ciel il a pu faire de son mieux malgré la présence de certains fraudeurs . Quoi qu’il y ait des imperfections, on retient que c’est une avancée notable. Et nous tenons à lui dire, que nous ne sommes pas ses ennemis. Il a fini par le comprendre avec le lancement le 11 novembre 2022  du fichier “halte la fraude à l’ANIP”.

*Le rôle de nos dénonciations*

Nos dénonciations précédentes étaient pour attirer son attention, car au vu des retours de nos enquêtes où des étrangers payaient pour avoir la nationalité Beninoise, où des morts se retrouvaient pris en compte sur le fichier électoral ou des mêmes personnes se retrouvaient dans divers centres de votes nous sont parvenues. Mais au lieu de prendre en compte nos dénonciations,  il a préféré nous attaquer et vilipender par presses interposées.

Mais après nous avoir joints et tentés après par plusieurs manières d’entrer en contact avec nous, il a retrouvé finalement  la raison et est revenu à de meilleurs sentiments.

C’est fort louable.

Nous tenons à dire que nos dénonciations ne sont ni pour faire du tord à tels ou telles, mais plutôt pour corriger les erreurs et attirer l’attention de tous. A la base nous prévenons toujours en privé, mais nous nous sommes rendus compte que nos dénonciations ne sont pas prises au sérieux. Sur une multitude de correspondances adressées à diverses personnalités pour dénoncer des faits graves, seules trois nous ont répondu entre-temps. Il s’agissait du Ministre de l’intérieur d’alors, Monsieur SACCA LAFIA, Du médiateur de la république Monsieur JOSEPH GNONLONFOUN, du ministre de la santé d’entretemps, Monsieur ALLASANE SEIDOU.

Volet  santé

Du point de vue de la santé, nous encourageons le ministre BENJAMIN HOUNKPATIN et l’invitons à faire plus car ces erreurs viennent de sa méthode de gestion et de sa distance avec le chemin de la vérité. Il reste  énormément à faire dans le domaine de la santé au Bénin . Il s’essaie c’est louable, mais il peut faire mieux  encore. Des faits nous sont parvenus encore, mais nous y reviendrons prochainement, notamment sur la situation de l’hôpital cimetière qu’est devenu le CHD Porto Novo après  l’enterrement frauduleux d’un enfant avec la complicité d’un agent de sécurité et d’un agent de la morgue que le directeur de l’hôpital protège.

Sans oublier l’hôpital de Menontin qui est devenu une véritable gangrène pour les populations avec des médecins complices qui transfèrent systématiquement les résultats sérologie VIH des enfants à leurs  bourreaux  violant ainsi la déontologie professionnelle

Aux titres de Diaspora

Apres  notre tournée en Mars/Avril  2022  au canada et aux États-unis et dans les pays de l’Europe Juin juillet 2022 , dans certains  pays du golf en Août 2022  puis dans les pays du Maghreb en Septembre 2022 ainsi que dans les pays de la Cedeao en Novembre et décembre 2022  et après échange avec nos collaborateurs et représentants dans les 48 pays du monde et ONG partenaires, nous pouvons dire:

  1. a) Que le Benin a la meilleure diaspora qualifiée et majoritairement diplômée qui ne pose pas de soucis aux pays d’accueil et qui s’intègre très vite. La preuve il y’a moins de prisonniers Beninois migrants dans les pays que nous avons visité.
  2. b) La Diaspora Beninoise majoritairement à travers le monde s’est sentie délaisser par ses gouvernants du fait que, compte tenu des raisons économiques,  le Benin a fermé  32 ambassades et consulats sur 39. Ce qui rend aujourd’hui très difficile le renouvellement des documents des Beninois qui ne sont pas des binationaux surtout ceux en situation irrégulière.
  3. c) Les Beninois se sentent abandonnés en cas de problème car aucune chancellerie ne les assiste en cas de problèmes juridiques à l’étranger. De plus il y’a même un article du code électoral qui exclut de manière indirecte, les Beninois en leur imposant une condition de résidence permanente de 3 ans pour être candidat.
  4. d) En cas de déplacement dans l’espace CEDEAO pendant ses vacances ou ses missions, la diaspora Beninoise est souvent dégoûtée voir humiliée et  agressée par les policiers corrompus dans plusieurs pays de la CEDEAO malgré qu’ils sont détenteurs d’un passeport de la communauté. Ce qui montre clairement que la libre circulation des personnes et des biens pour des séjours de moins de 90 jours et les différents traités et accords en vigueur ne sont que des mots.

 Les suggestions de l’ONG Bénin Diaspora Assistance pour soulager la jeunesse béninoise en grande  difficulté

l’ONG souhaite au cours de l’année 2023 afin de pouvoir donner un visage plus humain à la gouvernance, que des dispositifs de lois soient mis en place afin de permettre aux entreprises d’intégrer dans leurs personnels 20% d’étudiants ou de bacheliers au titre d’alternance ou de stage découverte emploi, ou de stage académique, le tout  rémunéré minimum au Smig en échange d’une réduction de 25% de leurs impôts annuels. Quand à celles qui ne recruteront pas 20% des  jeunes, une majoration de 50% de leurs impôts sera appliquée. Ainsi. Le gouvernement se rendra compte que cette réforme ne lui causera pas de déficit budgétaire. Son Excellence le Président Patrice TALON aura une jeunesse formée très tôt, compétente et une gouvernance humanisée avec pour objectif un avenir meilleur et des cadres compétents pouvant accompagner la vision du gouvernement.

Encore une fois, bonne et heureuse Annee à tout le peuple Béninois ainsi qu’à la  Diaspora Béninoise.

Que la grâce de Dieu et sa paix puissent nous accompagner durant toute l’année 2023 »

Cellule de communication ONG Bénin Diaspora Assistance