Présidence de l'UEMOA, revalorisation des salaires, sort des AME, prime des travailleurs… :  Les clarifications du gouvernement du Bénin

Economie & Tech

Le Secrétaire Général Adjoint du Gouvernement et Porte-Parole du Gouvernement, Monsieur Wilfried Léandre HOUNGBÉDJI, a animé en fin de semaine une conférence de presse à la salle Fleuve Jaune du Ministère des Affaires Étrangères et de la Coopération. À cette occasion, plusieurs sujets d’actualité ont été ont été passés au peigne fin. 
Au nombre de ces sujets, la revalorisation des salaires des agents de l’État, les primes des travailleurs, la question des AME, celle des retraités, la présidence de l’UEMOA, la mesure sociale du Gouvernement à l’endroit des élèves filles et écolières, le sport, la question sécuritaire, …etc.
Sur le sujet crucial de la revalorisation des salaires des agents de l’État, le Porte-parole note que cela relève de la bonne volonté du Gouvernement de répartir avec justice les fruits des efforts de tous afin d’impacter tous les travailleurs béninois ; raison pour laquelle une importante enveloppe de plus de 60 milliards de FCFA a été mise dans la balance. Des efforts du Gouvernement qui n’ont pas laissé les AME sur le quai. Là-dessus, le Porte-parole explique qu’il y a eu un effort conséquent à leur endroit à travers les mois de salaires qui passent de 9 à 11 mois avec la possibilité pour eux de faire carrière comme agents de l’État après 3 ans d’exercice et un test d’évaluation.
Pour mieux situer les uns et les autres, le Porte-parole est revenu sur les sursalaires qui se sont ajoutés aux 3% du relèvement du point indiciaire. Pour lui, cette option du gouvernement est un gage de justice sociale qui permet d’impacter fortement les gagne – petits. Ensuite, Monsieur Wilfried Léandre HOUNGBÉDJI rassure que les primes des travailleurs sont bel et bien maintenues. Mais il fait remarquer ce qui change désormais pour le bonheur des travailleurs béninois : « Ce que nous faisons désormais, c’est la mensualisation des primes. Ce qui offre la possibilité aux travailleurs de pouvoir obtenir des prêts bancaires plus intéressants. Je précise que la mensualisation des primes a été réalisée pour aboutir au salaire actuel net de l’agent avant l’application de la revalorisation du point indiciaire plus le sursalaire ».
La question des retraités n’a pas été occultée. Le SGAG-PPG explique : « Les sursalaires et le relèvement du point indiciaire accompagneront les travailleurs actuels à la retraite. Pour ceux qui ne sont plus en exercice, ils doivent bénéficier, conformément à ce que prévoit la loi de l’incidence générée par le relèvement du point indiciaire à hauteur de 80%. Ils auront donc 80% de l’effet que les 3% de relèvement du point indiciaire généreraient sur leurs pensions de retraite »

Cette action du Gouvernement remet au-devant de la scène la question de la vitalité de l’économie béninoise. A ce sujet, Wilfried Léandre HOUNGBÉDJI a été très clair : « Si nous sommes arrivés à dégager plus de 60 milliards FCFA pour revaloriser les salaires, cela veut dire que nous avons travaillé à consolider notre économie, à la rendre plus résiliente et plus productive. En 2022, nous avons injecté plus de 130 milliards pour stabiliser l’économie et soutenir le pouvoir d’achat. Rassurez-vous, la bonne gouvernance prônée par le Président de la République se poursuit.”

Par ailleurs, le Porte-parole du Gouvernement assure que l’impact de ces mesures est va au-delà des seuls fonctionnaires. Même la femme revendeuse qui est à Lokossa par exemple, est impactée durablement car elle voit le cadre de vie s’améliorer, ses enfants qui bénéficient de la mesure des cantines scolaires, ses jeunes filles qui sont protégées contre le viol, le harcèlement sexuel, l’eau potable qu’elle trouve …etc., justifie Monsieur HOUNGBÉDJI.

Sur le front sécuritaire, le Porte-parole rassure que les efforts du gouvernement vont se poursuivre également pour la sécurisation de l’ensemble de notre pays.

En ce qui concerne la loi portant protection de la santé des personnes en son point relatif à l’IVG, il indique que les décrets d’application ont été élaborés et étudiés et qu’il ne reste que la prise en compte de certaines observations pour leur adoption formelle par le Conseil des Ministres.

Quant au fonctionnement de la Cellule d’analyse et de traitement des plaintes et dénonciations, le Porte-parole révèle qu’il y a, en une semaine d’activité, plus de 309 dossiers enregistrés.

Sur la question des marchés urbains et régionaux prêts et qui attendent leur mise en service, le Porte-parole rassure qu’ils seront ouverts aux usagers dans quelques petits mois.

Sur la mesure sociale du Gouvernement à l’endroit des 10 meilleures élèves filles dans chaque département ; des bourses pour les meilleures filles dans les séries scientifiques, des écolières en classe de CM1 -CM2 et celles de la 6ème en Terminale, le Porte-parole explique que cette action participe à la mise en œuvre de la politique de promotion et de protection de la femme et de la fille que met en œuvre le Gouvernement.

En réponse à une question, le Porte-parole a expliqué la raison fondamentale pour laquelle le Président Patrice TALON a refusé de prendre la tête de l’UEMOA. Wilfried Léandre HOUNGBÉDJI a fait savoir que le Président Patrice Talon n’a pas voulu prendre la présidence de l’institution juste pour le plaisir de prendre : « Le Chef de l’État a été sollicité pour prendre la tête de l’UEMOA. Mais il a dit à ses pairs qu’il y avait des réformes qui devraient être opérées pour plus d’efficacité au niveau de l’institution. Et au nombre de ces réformes, il fallait voir dans quelle mesure le pays qui prend la tête de l’Union puisse aussi avoir la présidence du conseil des ministres de l’UEMOA. Cette requête n’a pas encore reçu l’assentiment de ses pairs. Le Président Patrice TALON a considéré que l’heure n’a donc pas encore sonné pour lui de prendre la tête de l’institution. Il n’a pas voulu prendre la présidence juste pour l’honneur ».

Ensuite, lors de son message sur l’état de la Nation, le Chef de l’État a salué les deux partis politiques, le BR et l’UP-R, eux qui ont beaucoup contribué à l’aboutissement des résultats probants que connaît notre pays et surtout pour l’aboutissement de la mesure de revalorisation salariale. Sur ce volet, certains journalistes pensent à une action politique et populiste. Non ! rétorque le Porte-parole du Gouvernement : « J’ai affaire à un homme d’État honnête, transparent, qui considère que tout le mérite ne lui revient pas à lui tout seul. Il a beau être l’inspirateur de l’action gouvernementale, il est aidé en cela par des hommes et des femmes qui proviennent des partis politiques qui le soutiennent. Le Chef de l’État a donc fait preuve de justice, d’honnêteté intellectuelle, en félicitant les partis qui l’ont aidé à atteindre les résultats probants de l’action gouvernementale ».

Actualité sportive oblige, la nécessité de la désignation d’un nouvel entraîneur pour l’équipe nationale de football senior a été soulevée. Le Porte-parole rassure que les instances en charge du Sport dans notre pays y travaille, quitte à confirmer celui qui est là ou à prendre un autre