Après la première attaque terroriste contre l’armée au Bénin : Les clarifications de l’État-major général des forces armées béninoises

Actualités

(Dans un communiqué, il rassure la population: “la situation est sous contrôle…”)

A Banikoara et Porga, l’armée béninoise contrôle la situation, après l’attaque des djihadistes contre ses éléments, en position de surveillance des frontières mardi 30 novembre et mercredi 1er décembre 2021.  Jeudi 2 décembre 2021, à travers un communiqué lu dans le JT 20h de la télévision nationale, le porte-parole des Forces armées béninoises, Colonel Didier Ahouanvoédo l’Etat-major général des Forces armées béninoises rassure. Lire  le communiqué de l’Etat-major général des Forces armées béninoises ci-dessous.

Communiqué de l’état-major général des Forces armées béninoises

Le mardi 30 novembre et le mercredi 1er décembre 2021, respectivement dans les localités de Mékrou Gningnin dans la Commune de Banikoara et de Porga dans celle de Matéri, des agents de Forces de défense et de sécurité du Bénin, en position de surveillance de la zone frontalière ont été pris à partie par des individus armés non- identifiés qui, repérés nuitamment alors qu’ils essayaient de contourner ou de surprendre le dispositif de prévention mise en place, ont ouvert le feu sur eux. Les échanges de tirs nourris ont fait deux morts et quelques blessés dans les rangs des militaires. Je peux vous assurer que, ceux-ci bénéficient déjà d’une prise en charge complète adéquate. En face, il est à signaler que deux corps d’assaillants ont été abandonnés, l’un à Banikoara et l’autre à Porga, de même que des traces de sang ont été aperçues, laissant penser que d’autres morts ou blessés ont été traînés dans le sens de repli vers un pays voisin au service des groupes terroristes. L’Etat-major des Forces armées béninoises tient à rassurer la population béninoise, qu’il met tout en œuvre pour assurer la défense du territoire national contre toute forme d’agression et de guerre, ainsi que la sécurité des personnes et des biens. A cet effet, les unités des Forces de défense et de sécurité sont en alerte pour faire face à toutes velléités d’ennemis. En tout état de cause, chaque citoyen est invité à vaquer normalement à ses activités quotidiennes.

E.A.T.