Bénin : Le verdict du juge dans le procès “fraude au concours des magistrats”

Actualités

Le verdict de l’affaire fraude au concours des magistrats au tribunal de première instance de Cotonou est tombé.

Quatre personnes sont poursuivies dans cette affaire: les deux dames, le DAC du ministère de la justice, Maitre YABIT Thimothé et l’avocat Pacôme KOUNDE époux de l’une des accusées.

Dans son réquisitoire, le ministère public a requis contre les accusés les peines suivantes :

-La relaxe de Me Pacôme KOUNDE

-La condamnation du Directeur adjoint de cabinet du ministère de la justice à 6 mois de prison avec sursis et

-La condamnation des deux candidates à 36 mois de prison dont 12 mois fermes et à une amende de 38.710. 160 francs CFA représentant une partie du montant total ayant servi à l’organisation du concours.

Après les réquisitions du Procureur Metonou, place aux plaidoiries.

Dans leurs plaidoiries, les avocats des mises en cause ont demandé la relaxe de leurs clients ou la bienveillance du juge, selon le cas. Me Raoul Houngbédji estime que les faits ne sont pas établis pour la candidate Clarisse Assogba. Il a demandé au juge de la déclarer non coupable et de prononcer sa relaxe pure et simple.

Quant au conseil de la candidate Maissarath Koukoui, il a exprimé un doute relativement à l’intention coupable de sa cliente. Son avocat  plaide la bienveillance du juge. Me Koukpolou, Me Simplice Dato et Me Dako ont plaidé la relaxe pure et simple de leurs clients que sont le directeur adjoint de cabinet du ministère de la justice et l’époux de l’une des candidates.

Verdict du juge

Après les réquisitions du ministère public et les plaidoiries des avocats, le juge  a prononcé les peines suivantes contre les mises en cause :

– Les deux candidates Clarisse Assogba et Maissarath Koukoui ont été condamnées à 36 mois de prison dont 12 fermes

– Le DAC du ministre de la justice Timothée Yabit a écopé de 6 mois de prison avec sursis

– L’avocat Pacôme Koundé,  l’époux de l’une des candidates a été relaxé au bénéfice du doute

-Les 4 personnes poursuivies ont été condamnées à payer solidairement la somme de 38 710 160 FCFA.

 

S.E.

Laisser un commentaire