Présidentielle du 11 avril 2021 : Le projet « Ma Voix compte » œuvre pour un processus électoral pacifique et démocratique

Actualités Politique

(Le président régional Fepd-Afrique Nestor Avononmadégbé,  Ernest Tindo le coordonnateur national et la conseillère locale Huguette Tonoukouin  et  leurs équipes mettent un pacte de paix à la disposition des candidats retenus et choisissent de sillonner tout le Bénin pour véhiculer des messages de paix et sensibiliser la population en âge de voter et la diaspora)

Eu égard aux valeurs humaines qu’elles promeuvent, les Forces engagées pour la paix et la démocratie en Afrique ont officiellement lancé la deuxième phase du projet  ˝Ma voix compte˝. C’était lors d’une conférence de presse tenue, le vendredi 12 février dernier, au Codiam, à Cotonou. Conjointement animée par le coordonnateur national de ladite organisation Ernest Tindo, le président régional Nestor Avononmadégbé et la conseillère locale Huguette Tonoukouin, cette sortie médiatique s’inscrit dans le cadre du prochain scrutin présidentiel.

Prévenir vaut mieux que guérir. Bien que vieille, cette maxime continue de servir de béquille aux Forces engagées pour la paix et la démocratie en Afrique. Tel un pèlerin, l’équipe de coordination du projet “Ma voix compte” a choisi de sillonner toutes les contrées du Bénin pour véhiculer des messages de paix. Aux dires du coordonnateur national dudit projet et président du Réseau des organisations de jeunesse pour le développement local et la coopération décentralisée (Rojedcod), Monsieur  Ernest Tindo, cette initiative vise, d’une part, à obtenir un fort taux de participation au scrutin présidentiel du 11 avril 2021. D’autre part, elle servira de canal pour susciter une forte implication de la couche juvénile béninoise afin d’assurer la paix et la cohésion nationale au cours de cette période électorale. Cet objectif passe, selon le conférencier, par une sensibilisation de la diaspora et des populations en âge de voter des soixante-dix-sept communes du Bénin. Et, comme il est important d’avoir plusieurs cordes à son arc pour, évidemment, assurer l’atteinte de ses objectifs, la sensibilisation ne sera pas que verbale. A cet effet, des affiches seront postées à des endroits stratégiques notamment les lieux publics pour inviter les citoyens à adopter des comportements pacifiques et surtout pour élever leur niveau de conscience électorale en cette période sensible.

Les candidats qui seront retenus par les instances compétentes font aussi partie de la population-cible du projet « Ma voix compte ». C’est à juste titre qu’un pacte de paix sera mis à leur disposition. D’après les explications du président régional des Fepd-Afrique Nestor Avononmadégbé, la signature de cet instrument par les candidats à l’élection présidentielle du 11 avril bannit tout comportement susceptible d’entraver la paix et la quiétude sociale. Il s’agit notamment des appels à la violence, des propos haineux, des intimidations et de la destruction de biens.

Pour consolider cette initiative socio-humanitaire, la conseillère locale des Fepd-Afrique Huguette Tonoukouin, comme une artisane de paix, a convié les Béninois de tout poil notamment les partis politiques et les candidats à cette joute électorale à œuvrer en faveur de la préservation de la paix et de la cohésion sociale. Quant aux acteurs des médias, ils sont également priés à se joindre à cette dynamique afin que cette période électorale soit faite de moments festifs.

Gineste TOSSOU DEGBE (Coll)

Laisser un commentaire