Afrique : Le président ghanéen s’engage à coopérer pour résister au débordement du terrorisme en Afrique de l’Ouest

Afrique

Les sept Etats membres de l’Initiative d’Accra sont en mesure de résister au débordement du terrorisme et de l’extrémisme violent de la région sahélienne aux côtes de l’Afrique de l’Ouest, a déclaré mardi le président ghanéen Nana Addo Dankwa Akufo-Addo.

Il a pris cet engagement lors de l’ouverture du sommet présidentiel de l’Initiative d’Accra, une coopération conjointe en matière de sécurité entre sept pays côtiers et sahéliens d’Afrique de l’Ouest visant à freiner la propagation du terrorisme dans la région.

“L’aggravation de la situation sécuritaire dans la région du Sahel menace d’engloutir toute la région de l’Afrique de l’Ouest”, a averti le chef de l’Etat ghanéen, ajoutant que les groupes terroristes, enhardis par leurs succès apparents dans la région, recherchaient à présent de nouveaux terrains d’opération, une évolution qui a déclenché la dérive vers le sud de la menace en direction des côtes de l’Afrique de l’Ouest.

Selon M. Akufo-Addo, “malgré le stade relativement jeune de son évolution, l’Initiative d’Accra a réussi à démontrer les impératifs des collaborations intergouvernementales pour mener une lutte vigoureuse contre la propagation du terrorisme de la région du Sahel aux côtes de l’Afrique de l’Ouest”.

Il a enfin rappelé que l’initiative a été créée en 2017 pour compléter les efforts des cadres actuels de lutte contre le terrorisme en Afrique, ajoutant qu’elle s’attaquerait à ce débordement du terrorisme vers les Etats côtiers d’Afrique de l’Ouest. Le président béninois, Patrice Talon, participe à cette rencontre à Accra.