Enjeux et impacts de la Cop 26 : Le journaliste Madafimin appelle les Africains à boycotter la Cop 27 et à fixer des règles autour des ressources du continent

Société

Le journaliste Didier Hubert Madafimin était parmi les 4 invités de l’émission 90 minutes pour convaincre sur la radio du service public. Au cours des échanges, Didier Hubert Madafimin, ancien journaliste de l’Ortb a appelé les États africains à boycotter le prochain rendez-vous du climat, la Cop 27, et à définir de nouvelles règles autour de l’exploitation des ressources naturelles de l’Afrique.

Le doyen Didier Hubert Madafimin n’a pas fait usage de langue de bois. «  Il n’est pas question pour les pays africains de participer à la prochaine Cop 27, les africains doivent désormais organiser leur Cop pour se désolidariser des gros pays pollueurs », dit le journaliste. Il poursuit : ” les dirigeants africains doivent édicter de nouvelles règles autour de l’exploitation des ressources naturelles du continent et voir si une puissance était méchante, on lui coupe les ressources, la France ne peut pas vivre sans l’uranium du Niger “, suggère-t-il.  Rires aux lèvres des invités et des journalistes.

Le journaliste Didier Hubert Madafimin appelle les décideurs à associer les populations à la base dans le cadre du Plan de développement communal de 3e génération PDC 3, un document important en matière de gestion des risques et catastrophes dans nos communes.

Didier Hubert Madafimin est un habitué des réunions Cop. Il a participé à la réunion de Rio en 1992, et à toutes les Cop jusqu’à Cop 24.  A la radio nationale, il animait l’émission « Terres d’ici et d’ailleurs » avant de passer la main à un jeune qui continue de l’animer tous les mardis. Didier Hubert Madafimin est aussi expert en gestion des risques et catastrophes. Il a participé à l’émission de Cécile Goudou Kpangon et de Lucien Gandjo avec un autre journaliste de l’Ortb, William Appolinaire Tchoki, spécialiste des questions environnementales et envoyé spécial de l’Ortb à la Cop 26. Didier Mongadi, point focal climat du gouvernement, cadre au ministère du cadre de vie et de développement durable et le professeur Vissin de l’Université d’Abomey Calavi, scientifique chercheur sur des questions du climat ont aussi participé à l’émission qui a pour thème : « Enjeux et impacts de la participation du Bénin à la Cop 26 ». Les invités ont éclairé la lanterne des auditeurs sur les efforts du Bénin à décrocher des projets d’amélioration des questions climatiques pour le compte des communes et au profit des populations.

A la fin des échanges, on apprend par le doyen Madafimin qu’une Ong a fait croire au cours d’une réunion de la Cop que la ligne budgétaire réservé pour les questions de climat dans sa commune est de deux milles francs CFA.

Adrien HOUNVENOU