CAN-2021 : Le Gabon bien placé, le Ghana joue sa survie contre les Comores

Sports

Qui du Gabon ou du Ghana rejoindra directement les huitièmes de finales de la CAN ? Le groupe C rendra son verdict mardi, avec un net avantage aux Panthères, opposées au Maroc, déjà qualifié, tandis que les Black Stars affronteront les Comores. Dans le groupe B, le Sénégal et la Guinée se livreront également un duel à distance, avec le Malawi en embuscade.

La phase de groupes de la CAN-2022 touche à sa fin. Après le groupe A, qui a vu la qualification du Cameroun et du Burkina Faso lundi, c’est au tour des groupes B et C de connaître leur dénouement, mardi 18 janvier.

Avec au programme un prometteur duel à distance entre le Gabon et le Ghana, qui pourrait bien être l’un des premiers poids lourds de la compétition à ne pas voir les huitièmes. Les Black Stars, avec un seul petit point, doivent en effet s’imposer face aux Comores, Petit Poucet de la compétition, tout en espérant que le Gabon ne l’emporte pas face au Maroc, déjà qualifié.

Sur le papier, c’est un match tout à fait à la portée du Ghana, mais après déjà deux matches décevants, une défaite d’entrée face au Maroc (0-1), et un nul concédé en toute fin de match contre le Gabon (1-1), les Black Stars devront chasser leurs doutes pour l’emporter.

Le Gabon décimé par le Covid-19

De son côté, le Gabon (4 pts) jouera crânement sa chance face au Maroc. Et ce malgré les cas de Covid-19 qui déciment l’équipe depuis le début de la compétition. À la veille du match, Bouanga, Ngouali, Sambissa, Fotso et Eneme ont été testés positifs. En plus des stars Aubameyang et Lemina, victimes de complications, et qui ont même dû quitter le Cameroun. “Vu le souci médical que Pierre-Emerick Aubameyang et Mario Lemina ont rencontré, en accord avec le docteur, mon président de fédération et les joueurs, on a pris la décision sage de les faire rentrer dans leurs clubs afin qu’ils puissent se soigner et être pris en charge”, a expliqué le sélectionneur du Gabon, Patrice Neveu, en conférence de presse.

Un nouveau coup dur pour les Panthères, mais qui ne les a pas empêchées de livrer deux prestations convaincantes contre les Comores (1-0) et surtout le Ghana (1-1), avec cette égalisation arrachée au courage en toute fin de match.

En face, le Maroc, qui a déjà son billet pour les huitièmes, devrait se présenter aussi avec une équipe remaniée. “Nous allons effectuer quelques changements, mais l’objectif reste le même : la victoire”, a affirmé le sélectionneur Vahid Halilhodzic en conférence de presse. “Nous sommes venus ici pour finir premiers du groupe.”

Sénégal, Guinée… ou Malawi ?

Un peu plus tôt, le groupe C rendra lui aussi son verdict, avec là encore un duel à distance entre les deux favoris du groupe, le Sénégal (4 pts) et la Guinée (4 pts). Et si les Lions de la Teranga partent favoris contre le Malawi (3 pts), pas question pour les hommes de Meke Mwase de baisser les bras : “Nous allons donner tout ce que nous avons dans les tripes pour nous qualifier en huitièmes de finale”, a déclaré le sélectionneur des Flammes. “Nous nous sommes bien préparés. Nous travaillons d’arrache-pied pour gagner le match face au Sénégal.”

La Guinée, elle, part également favorite contre le Zimbabwe, déjà éliminé. Mais elle devra se passer de son attaquant Morgan Guilavogui, positif au Covid-19. À noter que ce match sera arbitré par un quatuor féminin, une première à la CAN. La Rwandaise Salima Rhadia Mukansanga, déjà première femme quatrième arbitre d’un match de CAN, Guinée-Malawi, la semaine dernière, sera cette fois sur le terrain. La Camerounaise Carine Atemzabong et la Marocaine Fatiha Jermoumi assisteront Mukansanga, et la responsable de l’arbitrage vidéo sera la Marocaine Bouchra Karboubi.